Woouf

Les allergies chez le chien: causes et traitements possibles

Parmi tous les sujets dont je souhaite traiter sur ce blogue, celui des allergies était dans le haut de ma liste depuis bien longtemps.

Si vous avez déjà côtoyé les pauvres chiens souffrant de ces problèmes, vous avez assurément été forcés de constater à quel point les symptômes sont difficiles à vivre autant pour le chien que pour les humains qui le côtoient. Voir son chien se lécher, mordiller et gratter continuellement peut rendre l’humain fou, sans parler à quel point ça brise le coeur de voir son animal souffrir et s’infliger autant de dommages physiques dans le but de s’apaiser.

Vous serez par contre surpris que je vous dise que les allergies sont bien moins fréquentes qu’on le pense et que plusieurs autres maladies ou débalancements leur passent fréquemment sur le dos. On se retrouve donc bien souvent à traiter le mauvais problème de la mauvaise façon…ce qui mène à bien peu de résultats et encore plus de découragement.

De plus, de nombreuses options existent mais sont méconnues, tels que les tests d’allergies et l’utilisation de produits naturels extrêmement efficaces. Encore plus important: je vous donnerai des options pour régler le problème à la source au lieu de seulement vous concentrer sur diminuer les symptômes, chose que je reproche le plus à la médecine vétérinaire traditionnelle dans le traitement des allergies.

Au cours de cet article, vous apprendrez:

  • Comment se produisent les allergies dans le corps
  • Le rôle de la santé digestive dans la prévention des allergies
  • Les déclencheurs et symptômes
  • Les différents types d’allergies
  • La différence entre une intolérance et une allergie
  • Quelles maladies vous laissent faussement croire que votre chien a des allergies
  • Pourquoi la méthode de traitement des vétérinaires fait défaut à la base
  • Quels sont les dangers de la médication utilisée dans le traitement des allergies
  • Les nourritures hypoallergènes: ce qu’elles contiennent réellement et les alternatives
  • Les méthodes naturelles qui fonctionnent réellement pour traiter les allergies
  • Les tests d’allergies: pourquoi ils sont si peu connus?

Pour quelles raisons consulte-on un vétérinaire?

Voici les principales raisons pourquoi les clients ont consulté un vétérinaire en 2019 selon l’assureur américain pour animaux Healthy Paws:

  1. Troubles digestifs (26%)
  2. Problèmes de peau (17%)
  3. Douleur (14%)
  4. Infections aux oreilles (10%)

Disons qu’on enlève le 3e élément (la douleur) de l’équation, nous pourrions alors conclure que les trois raisons restantes sont directement reliées aux allergies et totalisent à elles seules 53% des consultations vétérinaires. Je ne crois donc pas me tromper en disant que les allergies est un problème majeur auquel nous devons nous attarder en tant que parent canin, car personne n’y est à l’abri.

Ça vient d’où ces allergies?

Je ne surprendrai personne en affirmant que les allergies ont selon moi un lien direct avec la nourriture que mangent nos chiens.

Les allergies surviennent en raison d’une réaction excessive du système immunitaire déclenchée par l’ingestion répétée d’aliments et d’additifs qui sont potentiellement ou reconnus comme des allergènes. De plus, une fois que le système immunitaire est réactif, il se mettra alors aussi à réagir par hyper vigilance envers des aliments qui ne causeraient normalement pas de problème, comme par exemple des protéines telles que le poulet et le boeuf. Concernant ces deux protéines, il y a aussi d’autres facteurs à tenir compte:

Il faut considérer ce que ce poulet et ce boeuf auront mangé pendant leur vie et aussi à quoi ils auront été exposés:

  • Antibiotiques
  • Hormones de croissance
  • Grains; sources d’aflatoxines (micro champignons)
  • Maïs génétiquement modifié (OGM) ou contaminé aux mycotoxines; généralement utilisé pour nourrir les animaux de ferme (ou fabriquer des croquettes)

Toutes ces substances sont des suppresseurs du système immunitaire et entrent dans le corps de votre chien lorsqu’il consomme un produit fabriqué avec ces viandes. Si en plus la croquette qu’il mange contient aussi du maïs et d’autres mauvais grains (qui contiennent les mêmes OGM, mycotoxines ou aflatoxines) parmi les ingrédients, alors vous venez de doubler sans le savoir cet allergène toxique dans le corps de votre chien!

Maintenant, imaginez que votre chien mange cette nourriture à tous les jours de sa vie…il n’est donc pas surprenant qu’avec le temps les problèmes (réactions) s’installent.

Les allergènes les plus communs

Bien honnêtement, je n’ai pas envie de vous faire une liste des allergènes les plus communs. La réalité est que chaque chien est différent et que pratiquement n’importe quel ingrédient de ses croquettes peut être un allergène, bien que dans la majorité des cas ce sera soit la protéine ou un féculent (grains, patate) qui sera en cause.

Qu’est-ce que j’entends le plus souvent lorsqu’on me parle d’allergies?

“Je PENSE que mon chien est allergique/intolérant au poulet”.

Mais pourquoi donc aurions-nous tous ces chiens allergiques au poulet? Ce n’est pas très surprenant…car presque toutes les nourritures sont faites à base de viande (ou déchets) de poulet. C’est donc souvent le premier coupable qu’on accuse, bien que je trouve qu’on le fait beaucoup trop facilement.

Les allergènes les plus communs qu’on voit sont donc:

  • Poulet
  • Boeuf
  • Oeufs
  • Maïs
  • Soja
  • Blé
  • Riz

En bref, les ingrédients qui font réagir le plus…sont ceux qui sont le plus utilisés dans la production des croquettes. Si 80% des chiens dans le monde mangeaient des croquettes faites à base d’alligator, nous aurions des tonnes d’allergies à l’alligator!

Un petit cours de santé digestive

Le système digestif du chien (ou de l’humain) a trois principales fonctions:

  • Digérer la nourriture
  • Permettre l’absorption des nutriments par le sang
  • Empêcher les toxines d’entrer dans le sang en les faisant transiter dans le système digestif jusqu’à leur expulsion (selles)

Le système digestif est donc le premier filtre du système immunitaire. Ce rôle clé est possible grâce à une colonie de bonnes bactéries appelées probiotiques. Les probiotiques aident à digérer la nourriture, produire les vitamines, détruire les toxines et servir de douanes pour juger de ce qui doit et ne doit pas se rendre dans le sang pour ensuite nourrir les organes. Dans un système digestif en santé, il y a une balance de bonnes et mauvaises bactéries qui s’occupent de ces fonctions vitales. Cet environnement se nomme le microbiome. Un déséquilibre entre ces bonnes et mauvaises bactéries peut sérieusement compromettre la santé de votre chien et donnera des symptômes qui ressembleront aux allergies et intolérances.

Il faut savoir que 70% du système immunitaire de votre chien réside dans son intestin. Il est donc primordial de voir son système digestif comme un organe qui a un rôle majeur dans la santé et l’immunité (protection face aux maladies) de votre chien.

Les principales causes de déséquilibre de la flore intestinale (microbiome):

  1. Antibiotiques: Le rôle même des antibiotiques est de détruire les bactéries. L’inconvénient est qu’ils détruisent TOUTES les bactéries: bonnes et mauvaise! Ceci signifie que si de bonnes bactéries ne sont pas ajoutées après un traitement d’antibiotiques (par un bon supplément de probiotiques), l’animal verra son système digestif à risque d’être envahi de mauvaises bactéries qui se multiplient plus facilement que les bonnes bactéries.
  2. Diète: Ce que mange l’animal aura une énorme influence sur le microbiome. Une nourriture fraîche de haute qualité nourrira les bonnes bactéries pour leur permettre de régner et veiller sur la santé du système immunitaire. À l’opposé, une nourriture élevée en glucides et en sucres (croquettes) nourrira les mauvaises bactéries qui pourront alors mieux se multiplier et créer un déséquilibre dans le corps. Vous avez déjà entendu la phrase “le sucre nourrit le cancer“? Voilà pourquoi une diète fraîche (crue) est la meilleure chose possible à offrir à un chien démontrant des symptômes d’allergies et pourquoi dans la majorité des cas, le passage à ce type de diète règle ces problèmes rapidement. D’ailleurs, une étude de 2017 a prouvé que les chiens mangeant une diète fraîche avaient un microbiome bien plus en santé (diversité de bonnes bactéries) que ceux mangeant des croquettes. Une autre étude en 2020 a quant à elle prouvée que les femelles reproductrices mangeant une diète crue produisaient des chiots avec moins de risque d’allergies que celles mangeant des croquettes. Cela dit, si jamais vous ne souhaitez pas nourrir avec une diète crue, une diète maison ou commerciale cuite serait la meilleure option suivante.
  3. Médication vermifuge, antiparasitaire et stéroïdes: L’utilisation de médication chimique détruit la flore intestinale. Assurez-vous d’utiliser ces produits au minimum selon votre mode de vie et donnez toujours une bonne qualité de probiotiques peu de temps après leur utilisation.

Comme vous voyez, la santé intestinale joue un rôle majeur dans le contrôle des symptômes d’allergies. Manger frais et non transformé en plus de réduire au maximum l’utilisation de produits chimiques offrira une meilleure protection à votre chien en évitant de détruire sa flore intestinale. Je vous donnerai de nombreuses autres solutions naturelles et concrètes plus loin dans l’article.

Qu’est-ce qui déclenche une réaction allergique chez nos chiens?

Lorsque le chien mange, les protéines sont en premier digérées dans l’estomac où l’acidité et les enzymes digestifs défont les protéines en de plus petits morceaux. Cette nourriture partiellement digérée se déplace ensuite dans l’intestin où les protéines sont décomposées en leurs plus petites parties possibles: les acides aminés. Ces acides aminés sont ensuite absorbés par le corps, où ils traversent des cellules appelées entérocytes. Ces cellules peuvent rejeter tout acide aminé qu’elles considèrent comme une menace ou un envahisseur étranger.

Aussitôt que de la matière partiellement digérée réussit à traverser la membrane semi-perméable de l’intestin pour se rendre dans le sang alors qu’elle ne devrait pas, le système immunitaire réagit (réaction allergique).

Cette réponse du système immunitaire se produit à chaque fois que l’animal consommera l’ingrédient qui a provoqué la réaction. Lorsque l’ingrédient est consommé sur une base régulière, la réaction allergique deviendra alors un problème chronique.

Les symptômes d’une allergie

  • “Hot spots” (plaques sans poils)
  • Diarrhées, selles molles
  • Otites à répétition
  • Infections fongiques
  • Éruptions cutanées (rougeurs)
  • Peau qui démange
  • Léchage excessif
  • Vomissements

Les différents types d’allergies

  • Environnementale
  • Alimentaire
  • Bactérienne
  • Fongique (champignons)

L’allergie environnementale

Règle générale, si votre chien est allergique à un élément qui se trouve à l’intérieur de votre résidence (poussière, acariens, produits d’entretien, etc), il aura des symptômes pendant toute l’année. Si au contraire votre chien a des symptômes seulement quelques mois par année, vous devriez surtout chercher du côté des allergènes externes (ex: pollen, herbe à poux, gazon, etc…).

De plus, le système immunitaire du chien est en partie génétique, ce qui fait que les allergies environnementales peuvent être en partie héréditaires.

Finalement, il très important de trouver la cause des allergies environnementales puisque les réactions vont aller continuellement en augmentant de sévérité avec le temps.

Quelques suggestions pour résoudre les irritants environnementaux:

  • Portez attention à la qualité de l’air à l’intérieur de votre résidence. Ne permettez pas la fumée (cigarette ou autre) à l’intérieur, utilisez des produits nettoyants naturels et considérez investir dans un purificateur d’air afin de réduire la présence d’acariens.
  • Assurez-vous que votre chien boit de l’eau fraîche et de qualité: sans fluor, métaux lourds ou autres contaminants.
  • Vaccinez l’animal de façon responsable selon votre mode de vie (pas de survaccination)
  • Utilisez les antibiotiques le moins possible car ils détruisent les bonnes et mauvaises bactéries, sans parler du problème de résistance aux antibiotiques qui est de plus en plus fréquent chez les animaux puisqu’on leur en prescrit beaucoup trop facilement.
  • Les stéroïdes (comme le Prednisone par exemple) sont souvent prescrits aux animaux souffrant d’allergies. Ces médicaments fonctionnent en agissant sur le système immunitaire afin de stopper la production de la réaction allergique. Bien que ça fonctionne pour réduire les symptômes, cette médication vient avec d’importants effets secondaires. Empêcher le système de sécurité du corps (système immunitaire) de réagir n’est clairement pas une bonne idée.
  • Donnez des bains à votre chien en utilisant un shampoing doux. Si l’allergène se trouve sur sa peau ou son poil, le bain lui donnera un court répit.
  • Si vous suspectez que l’allergie provient de l’extérieur, nettoyez bien ses pattes au retour des promenades. L’allergène entre fort probablement dans le corps de votre chien par ses pattes.

Le colostrum: une méthode naturelle pour réduire les allergies environnementales

Le meilleur produit pour combattre les allergies environnementales est selon moi le colostrum bovin.

Le colostrum est ce qui protège les bébés dans le lait maternel. Il aide à bâtir le système immunitaire, que ce soit chez l’humain ou le chien. Ce que peu de gens savent par contre est à quel point ce produit naturel aide à prévenir et traiter les allergies; surtout saisonnières mais aussi alimentaires. Bref, tout chien souffrant d’allergies devrait essayer ce produit AVANT de donner de la médication. Les résultats sont phénoménaux!

Le colostrum fonctionne en protégeant le corps des bactéries et virus par l’amélioration du système immunitaire. Vous avez peut-être déjà entendu que les enfants qui sont allaités par leur mère pourraient développer moins d’allergies? Le colostrum en serait la cause! Il contient deux agents agissant directement sur les allergies:

  1. Polypeptides riches en proline (PRP): ce sont des courtes chaînes d’acides aminés dont le rôle est de calmer la réponse du système immunitaire qui cause les réactions allergiques en contrôlant les cytokines (des cellules immunitaires inflammatoires). Heureusement, les PRP ne sont pas spécifiques à l’espèce ce qui fait que les chiens peuvent bénéficier des PRP d’une autre espèce, d’où l’utilisation du colostrum bovin ici.
  2. Les anticorps: le colostrum contient en grande quantité deux anticorps qui jouent un rôle majeur dans les allergies: IgA et IgG. Les anticorps IgG se lient et neutralisent les allergènes en plus de prévenir les infections gastro-intestinales comme le leaky gut (que je parlerai plus loin). Les autres anticorps contenu dans le colostrum sont les IgA, qui vivent dans la barrière de l’intestin (contrairement aux autres anticorps qui circulent dans le sang). Ils vont donc empêcher la prolifération de mauvaises bactéries et favoriser la multiplication de bonnes bactéries directement où ça compte (intestin).

Un colostrum de qualité sera:

  • Issu de vaches élevées en pâturage
  • Sans hormones de croissance
  • Sans antibiotiques
  • Analysé pour sa pureté par un laboratoire externe
  • Éthique: le producteur doit laisser le colostrum disponible uniquement aux veaux pendant les 12 premières heures de leur vie (ils en ont besoin après tout!), après quoi il peut être récolté et partagé avec la mère qui continue de nourrir ses petits.

Le produit que je recommande est celui de Four Leaf Rover. Un 20$ qui vaut vraiment la peine d’être investi si votre chien souffre d’allergies environnementales ou même alimentaires (par son action sur la santé digestive).

Quantité à donner: 1/8 de cuillère à thé par 25 lbs de poids, une fois par jour. Pour un chien de 25 lbs, un pot vous durera 120 jours!

Un autre excellent produit naturel pour combattre les allergies environnementales et saisonnières:

C’est un mélange spécial d’herbes et vitamines offrant une excellente aide dans la réduction des allergies saisonnières:

  • Quercétine: réduit les rougeurs, irritations et inflammation en favorisant des niveaux normaux d’histamine.
  • Broméline: augmente l’absorption de la quercétine et ensemble, favorisent une réponse inflammatoire normale en soutenant la libération de prostaglandines.
  • Vitamine C: antioxydant puissant tout en ayant un effet antihistaminique naturel.
  • Pollen d’abeille: utilisé en médecine chinoise pour désensibiliser aux allergènes.
  • Stérols végétaux: produites par les plantes, ces molécules peuvent soutenir une réponse inflammatoire normale et un effet équilibrant sur la fonction immunitaire.
  • Extrait de pétasite: fleur qui favorise une réponse inflammatoire normale.
  • Feuille d’ortie piquante: aide à maintenir des niveaux normaux d’histamine.
  • Griffe de chat: une des herbes les plus prescrite en Amérique du Sud pour favoriser une réponse immunitaire normale aux allergies.

Malheureusement, ce produit n’est plus disponible au Canada (Santé Canada bloque malheureusement de plus en plus de produits naturels). Si vous avez des contacts avec une adresse aux États-Unis, c’est le temps de demander leur aide!

Entre temps, certains de ces ingrédients naturels sont disponibles (individuellement) en pharmacie et je vous parlerai plus loin comment les utiliser et à quel dosage.

Le miel de votre région à la rescousse de votre chien

Si vous suspectez que votre chien a des allergies saisonnières, lui donner du miel pourrait grandement l’aider à combattre ses allergies.

Les abeilles transportent du pollen lorsqu’elles butinent les fleurs dans le but de créer leur miel. Une infime partie de ce pollen demeure dans le miel et viendra désensibiliser votre chien s’il en mange à petites doses. Pour ce faire, le miel doit être:

  • Produit localement: maximum à 80km de votre lieu de résidence. Votre chien réagit au pollen près de votre résidence. Il est donc logique d’utiliser du miel fabriqué à partir de pollen local.
  • Naturel et non pasteurisé (il sera de couleur foncé)

On peut en donner aux chiens de 1 an et plus et voici les quantités à donner:

  • 10 lbs et moins: 1/4 de cuillère à thé (café) par jour
  • 10-20 lbs: 1/2 cuillère à thé par jour
  • 20-50 lbs: 1 cuillère à thé par jour
  • 50 lbs et +: jusqu’à 2 cuillère à thé par jour

En donner plus ne sera pas plus efficace en plus d’augmenter beaucoup trop le taux de sucre dans le sang. Vous pouvez donner la dose en 2 à 3 fois par jour et comme pour tout supplément, commencez graduellement.

Débutez environ 4 à 6 semaines avant la saison des allergies saisonnières pour des résultats efficaces.

La désensibilisation chez le vétérinaire: une bonne option?

Si votre chien souffre d’allergie environnementale, votre vétérinaire vous a peut-être parlé d’un traitement d’immunothérapie de désensibilisation qui peut être fait par un vétérinaire dermatologiste. Ce traitement est aussi parfois appelé “vaccin d’allergies” bien que je n’aime pas cette appellation.

Le principe est d’introduire de façon graduelle une faible dose des allergènes de votre chien (après les avoir identifiés grâce à un test cutané comme sur la photo ci-bas) soit de façon sous-cutanée (injection) ou orale (par la bouche). La dose augmentera avec le temps afin d’aider le corps à bâtir une tolérance et donc finir désensibilisé de ces allergènes.

Pour faire ce processus, il faudra réaliser les étapes suivantes:

  1. Consultation avec un vétérinaire dermatologiste (230$)
  2. Test cutané d’allergies environnementales (620$)
  3. Traitement (injections ou oral) pour 9 mois (environ 500$)
  4. Possibilité d’avoir besoin d’un 2e traitement de 9 mois si le premier ne règle pas totalement le problème (environ 500$)
On voit bien les réactions aux différents allergènes testés

Personnellement, je n’ai absolument rien contre ce processus de désensibilisation à part que je le trouve très coûteux. Surtout, il faut savoir que ça fonctionne uniquement pour les allergies environnementales. Assurez-vous donc d’avoir complètement écarté la possibilité d’une allergie ou intolérance alimentaire. C’est justement le sujet que nous abordons immédiatement!


La différence entre une intolérance et une allergie alimentaire

Saviez-vous que la majorité des cas que nous appelons des allergies sont en réalité des intolérances? Effectivement, seulement 10% des cas sont réellement de vraies allergies. Le reste est soit une intolérance alimentaire ou d’autres problèmes de santé qui donnent des symptômes qui ressemblent à des allergies. Commençons donc par départager l’allergie et l’intolérance, question de savoir de quoi on parle pour éventuellement appliquer le bon traitement.

L’allergie (ou réaction allergique) se produit lorsque le système immunitaire du chien réagit à une menace spécifique qui est entrée dans son corps, comme par exemple du pollen, un virus, une bactérie ou toute autre substance à base de protéine. Le système immunitaire (l’agence de protection du corps) envoie donc une petite armée afin de combattre la menace et les symptômes externes observés sont des manifestations du combat qui se passe à l’intérieur du corps. Les chiens (et chats) ne naissent pas avec des allergies. Elles se développent avec le temps, généralement parce que le système immunitaire est submergé au point de commencer à réagir à des choses qu’il considérerait normalement comme inoffensives s’il était en bonne santé.

L’intolérance (ou sensibilité alimentaire) survient lorsque le système digestif de l’animal produit une réaction d’hypersensibilité à un ingrédient ou aliment, qui augmente avec le temps. C’est donc quelque chose qui s’installe graduellement. Par exemple, votre chien mangeait cet aliment sans problème depuis des années mais son système digestif commence tout à coup à réagir. Les symptômes débutent légers puis empirent avec le temps au point de devenir hors de contrôle (ce qui vous fait penser à une allergie au final).

Différencier l’allergie, l’intolérance et l’infection bactérienne/fongique par les symptômes

Comme vous voyez, l’allergie est une réaction du système immunitaire alors que l’intolérance est une réaction du système digestif, bien que les deux puissent donner des symptômes semblables.

Quelles maladies vous laissent croire que votre chien a des intolérances alimentaires alors que ce n’est pas le cas?

Il existe quelques maladies dont les symptômes vous feront penser qu’il s’agit d’intolérances alimentaires.

Une d’elles se produit lorsque l’animal ne produit pas les enzymes nécessaires pour digérer certains aliments. Cette condition est appelé insuffisance pancréatique exocrine (EPI en anglais).

Le leaky gut: l’épidémie silencieuse

L’autre condition, beaucoup plus courante cette fois-ci mais peu diagnostiquée, survient lorsque l’intestin de votre chien n’est pas en bonne santé et donc ne fait pas bien son travail d’absorption des nutriments provenant de la nourriture qu’il consomme.

Cette maladie s’appelle le syndrome de l’intestin perméable, ou leaky gut syndrome en anglais. J’utiliserai le terme leaky gut pour le reste de cet article.

Cette condition est majeure et beaucoup plus répandue qu’on le pense. Je suis d’avis que la majorité des chiens qu’on croit allergiques/intolérants souffrent en fait de leaky gut et donc ne sont pas traités pour le bon problème de santé. Voilà pourquoi les traitements d’allergies ne fonctionnent possiblement pas sur votre chien: on ne traite pas le bon problème!

Dans un cas de leaky gut, si la nourriture que mange votre chien cause de l’inflammation à son système digestif, la perméabilité de son intestin sera affectée et celui-ci ne fera plus bien son travail qui consiste à absorber les (bons) nutriments dans la nourriture et leur permettre de passer la barrière de l’intestin afin de se rendre dans le sang pour nourrir le corps. À l’inverse, la barrière de l’intestin doit bloquer les substances nocives de rentrer dans le sang pour ne pas empoisonner le corps, aussi appelé maladie auto-immune. Mais lorsque l’intestin est inflammé…il ne fait plus bien son travail, ce qui occasionne qu’il laisse passer le bon et du mauvais dans le sang. S’en suit alors une réaction qui se manifeste à l’extérieur par des symptômes d’allergies: grattage, diarrhée, selles molles, etc…

À gauche (tight junctions): un intestin en santé (ne laissant pas passer les intrus) alors qu’à droite (leaky and inflammed) vous avez un leaky gut où la barrière de l’intestin est affaiblie et laisse passer les toxines pour leur permettre de se rendre dans le sang (ce qu’on ne veut vraiment pas).

Si vous ne traitez jamais à la source le problème de leaky gut, votre chien vivra un cercle vicieux de plusieurs changements de nourritures jusqu’à temps d’être dépourvu d’options. Changer de nourriture fonctionnera au début et pendant un certain temps…pour ensuite vous donner l’impression que “l’allergie” recommence avec cette nouvelle nourriture. Vous vous reconnaissez? C’est ce qui se passe lorsqu’on ne donne pas de variété dans la nourriture de notre chien. Je ne le répéterai jamais assez: peu importe le mode de nutrition (et même surtout si vous donnez des croquettes), il faut offrir de la variété, que ce soit dans les choix de protéines (au sein d’une même marque) ou même un changement de marque de croquettes quelques fois au cours de sa vie. C’est de cette façon que vous éloignerez les problèmes de santé comme le leaky gut.

N’oubliez pas que si la barrière de l’intestin de votre chien fonctionne mal, les symptômes externes ne sont qu’une partie du casse-tête. En réalité, son corps n’absorbe pas bien les nutriments, ce qui à long terme mènera à de graves déficiences nutritionnelles et autres problèmes de santé.

Si vous suspectez un cas de leaky gut chez votre chien, continuez la lecture car je vous présenterai plus loin un excellent protocole de produits pour régler cette condition.

Pourquoi la méthode de traitement des vétérinaires fait défaut à la base?

Ce que je déplore le plus de la médecine vétérinaire actuelle est qu’elle se dépêche de traiter les symptômes mais trop souvent sans chercher la cause du problème.

Si vous avez déjà consulté pour une allergie, est-ce que je me trompe de dire que pour votre problème X, on vous a rapidement prescrit la médication Y et recommandé de changer l’alimentation du chien pour la croquette Z? Si vous préférez: “Une allergie on traite ça en prescrivant de l’Apoquel et on met le chien sur une nourriture hypoallergène Royal Canin, Hill’s ou Purina, selon l’allégeance de votre clinique”.

Le problème de ce mode de fonctionnement est qu’on ne fait que camoufler les symptômes. Votre chien se gratte au sang? Voici Apoquel, une pilule qui va arrêter le grattement (et causer une foule d’autres conséquence). Donc on engourdi le mal à coup d’antibiotiques, de stéroïdes et d’antihistaminiques mais sans jamais chercher à le régler à la source…comme si trouver une allergie était impossible! Je vous donne un scoop: ça existe des tests d’allergies fiables…et je vous donne plus d’info un peu plus loin.

D’un autre côté, on pourrait faire la même critique à propos de la médecine pour humains: ils ont la prescription facile pour soulager les symptômes. La différence est qu’au moins mon médecin lui me recommande de manger des aliments frais et non transformés, ce qui est à l’inverse du vétérinaire qui recommande le mode de nutrition le plus transformé qui soit (la croquette).

Le vétérinaire est le seul professionnel de la santé à affirmer que nos patients doivent manger PLUS d’aliments transformés et que les aliments frais et naturels sont dangereux.

Dre Karen Becker, vétérinaire la plus suivie au monde

Malheureusement, ce modèle ne fonctionne pas. C’est une solution à court terme à ce qui peut devenir un problème de santé permanent. Ah oui le premier mois, vous allez être vraiment soulagés que votre chien ne se gratte plus. La médication fonctionne! Sauf qu’avec le temps, le corps s’habitue et les effets seront de moins en moins efficaces. On vous parlera d’augmenter la dose…comme on ferait à un drogué donc le corps s’habitue à sa substance.

Personnellement, je suis d’avis que la médication a sa place mais qu’elle ne doit pas être la finalité du traitement. Oui, l’Apoquel va redonner un peu de qualité de vie à votre chien mais ça ne signifie pas pour autant qu’il faut arrêter là. Le but premier devrait toujours être de régler le problème à la source. C’est pour ce but ultime que je tenterai de vous aiguiller sur des pistes de solutions.

Quels sont les dangers de la médication utilisée par les vétérinaires?

Rapidement, le milieu vétérinaire a utilisé différents médicaments dans le traitement des allergies. Malheureusement, de par leur nature, ça fonctionne souvent très bien la première année et ensuite de moins en moins les années subséquentes. Voici donc un portrait des principaux médicaments utilisés dans le traitement des allergies chez le chien:

Le Prednisone a été le premier médicament utilisé par les vétérinaires pour contrôler les allergies. Comme les autres stéroïdes de sa catégorie, le Prednisone agit en supprimant la réponse du système immunitaire. C’est un peu comme fermer la porte d’une chambre en désordre: on ne voit plus le problème mais il est toujours là. Pire, avec le temps, ce qui se cache derrière la porte sera de plus en plus important!

Lorsque le Prednisone a cessé de fonctionner, le milieu vétérinaire a commencé à prescrire Atopica, un médicament initialement conçu pour les humains qui recevaient des greffes afin de supprimer la réponse du système immunitaire pour éviter un rejet de la greffe par le corps. Le problème avec Atopica chez le chien est le nombre d’effets secondaires. La FDA a litéralement 17 pages d’effets secondaires recensés et juste en additionnant les 4 premières positions, on arrive à 6453 réactions! C’est surprenant que des chiens soient encore sur ça de nos jours si vous voulez mon avis.

Vient ensuite Apoquel, qui lui aussi supprime la réponse du système immunitaire mais d’une différente façon. Apoquel est sans aucun doute le produit le plus prescrit de nos jours par les vétérinaires pour contrôler les symptômes d’allergies lorsque le chien se gratte. Il agit en neutralisant les kinases appelés JAK dont les rôles sont:

  • Empêcher la formation des tumeurs dans le corps (JAK1)
  • Contrôler la croissance et le développement du corps
  • Former les globules rouges et blancs (JAK2)
  • S’assurer que les cellules B productrices d’anticorps fonctionnent bien (JAK3)
  • Régulariser la réponse inflammatoire.

Humm…pas certain que je voudrais d’un médicament qui va nuire au fonctionnement de toutes ces choses qui me semblent bien importantes!

Mais vous me direz: il y a surement eu une étude faite par le fabricant avant de sortir ce médicament, donc on aurait vu des problèmes de santé si le médicament affectait des choses si importantes? Si l’étude avait durée plus de 30 jours, surement que oui! Vous avez bien lu: l’étude initiale du fabricant a seulement durée 30 jours…mais maintenant des millions de gens donnent Apoquel à leur chien, souvent 12 mois par année et pendant des années. Une si courte étude est donc une excellente façon (pour la compagnie) de s’assurer que ce produit est “sécuritaire”!

En bref, Apoquel fonctionne et oui ce médicament a changé la vie de millions de chiens mais il serait faux de penser que ça ne vient avec aucune conséquence. Je suis d’avis que l’utilisation de la médication devrait être vue comme une solution temporaire comme par exemple le temps de recevoir des résultats de tests d’intolérance. En somme, la médication devrait être une aide mais pas la solution finale aux symptômes du chien. Pour reprendre mon analogie de maison: je veux une maison propre et bien rangée…pas seulement fermer toutes les portes des pièces en désordre!

Cytopoint: un nouveau médicament miracle?

Cytopoint est un nouveau médicament qui a fait son apparition sur le marché depuis peu. Il ne s’agit pas d’un immunosuppressant comme Apoquel et on vous dira qu’il est sans danger. Bien que je sois d’accord qu’il est bien moins dommageable que la cortisone ou Apoquel, il reste que Cytopoint est un anticorps synthétique.

Le corps produit naturellement des anticorps, dont le travail est de s’attacher à des “ennemis” dans le but de les rendre inactifs. Cytopoint est donc un anticorps synthétique qui agit en s’attachant à une partie du système immunitaire appelé Interleukine 31 (IL 31).

IL 31 est une cytokine. Une cytokine est un groupe de protéines dont le rôle est de régulariser plusieurs fonctions physiologiques dans le corps du chien selon une séquence bien précise, appelé une cascade. Donc si Cytopoint (vous comprenez maintenant d’où il tire son nom) neutralise la cytokine IL 31, ceci aura un impact sur tout le reste de la cascade qui suivait originalement IL 31. Puisque le rôle naturel d’IL 31 est de déclencher une immunité cellulaire contre les agents pathogènes, la neutraliser rendra le chien plus vulnérable aux maladies infectieuses.

Bref, neutraliser une partie du système immunitaire restera toujours mieux que le neutraliser au complet (comme la cortisone ou Apoquel) mais ça ne signifie pas que c’est complètement sans conséquence.

Les nourritures hypoallergènes du vétérinaire: ce qu’elles contiennent réellement

Après l’ajout de médication, la méthode de contrôle des allergies du milieu vétérinaire est généralement de mettre le chien sur une diète de “prescription” vendue…dans sa clinique.

Le concept derrière ces nourriture hypoallergéniques est d’utiliser une source de protéines qui est tellement transformée (le vrai terme est protéines hydrolysées) que le corps du chien ne la reconnaîtra même plus comme une protéine. Ensuite, on ajoute des déchets de l’industrie alimentaire humaine et pour finir on inclut des vitamines synthétiques que le corps du chien (déjà souffrant) aura beaucoup de difficulté à absorber.

Analysons ensemble quelques-unes de ces diètes et portons attention aux ingrédients et à la quantité de glucides (sucres) contenus dans ces produits vendus à prix élevé:

Royal Canin – Anallergénique

INGRÉDIENTS: Amidon de maïs, agrégat de sous-produits de volaille hydrolysé, huile de noix de coco, huile végétale, arômes naturels, cellulose en poudre, racine de chicorée déshydratée, silicoaluminate de sodium, chlorure de potassium, phosphate monocalcique, L-tyrosine, fructooligosaccharides, huile de poisson, chlorure de choline, L-lysine, carbonate de calcium, vitamines [acétate de DL-alpha-tocophérol (source de vitamine E), L-ascorbyl-2-polyphosphate (source de vitamine C), supplément de niacine, supplément de vitamine B12, D-pantothénate de calcium, biotine, chlorhydrate de pyridoxine (vitamine B6), supplément de riboflavine, mononitrate de thiamine (vitamine B1), acétate de vitamine A, acide folique, supplément de vitamine D3], DL-méthionine, taurine, L-tryptophane, histidine, oligoéléments [protéinate de zinc, oxyde de zinc, protéinate de manganèse, sulfate ferreux, oxyde manganeux, sulfate de cuivre, sélénite de sodium, protéinate de cuivre], extrait de rose d’Inde (Tagetes erecta L.), extrait de romarin, conservé avec un mélange detocophérols et d’acide citrique, oxyde de magnésium, iodate de potassium.

Mon opinion: Ce produit est tellement scandaleux que je lui ai dédié un article complet, intitulé Royal Canin veut faire manger des plumes à votre chien. Vous avez bien lu, après l’amidon de maïs, le 2e ingrédient de ce produit ce sont des plumes de poulet. Quelle belle source de protéine! Le 6e ingrédient est aussi très populaire dans les nourritures pour allergies: cellulose en poudre. Pour ceux qui ne savent pas encore ce que c’est, il s’agit de bran de scie (fibre de bois).

50.6% de glucides

Royal Canin – Protéines hydrolysées

INGRÉDIENTS: Brisure de riz, protéines de soja hydrolysées, gras de poulet, arômes naturels, pulpe de betterave ordinaire séchée, huile végétale, silicoaluminate de sodium, huile de poisson, sulfate de calcium, phosphate monocalcique, chlorure de potassium, sel, carbonate de calcium, fructooligosaccharides, DL-méthionine, taurine, vitamines [acétate de DL-alpha-tocophérol (source de vitamine E), supplément de niacine, L-ascorbyl-2-polyphosphate (source de vitamine C), D-pantothénate de calcium, biotine, chlorhydrate de pyridoxine (vitamine B6), supplément de riboflavine, mononitrate de thiamine (vitamine B1), acétate de vitamine A, supplément de vitamine B12, acide folique], chlorure de choline, oligoéléments [protéinate de zinc, oxyde de zinc, protéinate de manganèse, oxyde manganeux, sulfate de cuivre, sulfate ferreux, sélénite de sodium, protéinate de cuivre, iodate de calcium], GLA huile de carthame, extrait de rose d’Inde (Tagetes erecta L.), oxyde de magnésium, extrait de romarin, conservé avec un mélange de tocophérols et d’acide citrique.

Mon opinion: les brisures de riz sont un sous-produit de l’industrie du riz pour humains et sont loin de contenir les bénéfices alimentaires du riz brun complet par exemple. Ensuite, le soja utilisé dans les nourritures pour animaux est fait d’OGM, rempli de pesticides et contient des perturbateurs endocriniens qui peuvent entraîner des problèmes de glande thyroïde. Aussi, il faut savoir que toutes les protéines hydrolysées contiennent du glutamate monosodique (MSG), un ingrédient qui est toxique pour le foie, les reins et le cerveau.

Finalement, je cherche encore la viande (à l’exception du gras de poulet). Relisez les ingrédients une fois de plus et cherchez de la viande…vous n’en trouverez pas.

Pourquoi autant de vitamines synthétiques? Parce que les ingrédients ne sont pas assez nutritifs à la base. La compagnie se vante de faire beaucoup de recherche…moi aussi j’aurais besoin de beaucoup de recherche pour faire manger ça à un chien!

51% de glucides

Purina Pro Plan Vétérinaire – HA

INGRÉDIENTS: Amidon de maïs, isolat de protéines de soja hydrolysées, huile de canola partiellement hydrogénée conservée avec du TBHQ, huile de copra, cellulose en poudre, phosphate tricalcique, huile de maïs, phosphate bicalcique, foie de poulet hydrolysé, poulet hydrolysé, chlorure de potassium, gomme de guar, sel, chlorure de choline, oxyde de magnésium, DL-méthionine, taurine, sulfate de zinc, supplément de vitamine E, sulfate ferreux, sulfate de manganèse, niacine (vitamine B3), sulfate de cuivre, supplément de vitamine A, pantothénate de calcium (vitamine B5), mononitrate de thiamine (vitamine B1), supplément de riboflavine (vitamine B2), supplément de vitamine B12, sulfure d’allyle, chlorhydrate de pyridoxine (vitamine B6), acide folique (vitamine B9), supplément de vitamine D3, iodate de calcium, biotine (vitamine B7), complexe de bisulfite de sodium et de ménadione (vitamine K), sélénite de sodium. B-262

Mon opinion: Où est la viande? Ah oui…le 10e ingrédient, APRÈS le bran de scie. Donc amidon de maïs, soja, huile de canola, huile de copra et bran de scie comme principaux ingrédients. Vous voulez vraiment offrir ceci à votre chien? C’est presque de l’abus nutritionnel!

Et le dernier ingrédient en rouge (complexe de bisulfite de sodium et de ménadione), c’est littéralement toxique pour les reins, le foie et les membranes muqueuses (comme la paroi de l’intestin) en plus d’être cancérigène et mutagène (qui change l’ADN). C’est un des pires ingrédients qu’on puisse retrouver dans une nourriture.

53.5% de glucides

Hill’s Prescription Diet – Z/D

INGRÉDIENTS: Amidon de maïs, foie de poulet hydrolysé, cellulose en poudre, huile de soya, carbonate de calcium, phosphate dicalcique, acide lactique, chlorure de potassium, glyceryl monostearate, chlorure de choline, sel iodé, vitamines (supplément de vitamine E, L-ascorbyle-2-polyphosphate (source de vitamine C), supplément de niacine, mononitrate de thiamine, supplément de vitamine A, pantothénate de calcium, biotine, supplément de vitamine B12, chlorhydrate de pyridoxine, supplément de riboflavine, acide folique, supplément de vitamine D3), DL-méthionine, minéraux (sulfate de fer, oxyde de zinc, sulfate de cuivre, oxyde manganeux, iodate de calcium, sélénite de sodium), taurine, tocophérols mélangés pour la fraîcheur, saveurs naturelles, bêta-carotène.

Mon opinion: on dirait vraiment que le bran de scie (cellulose en poudre) est un ingrédient clé dans le traitement des allergies! Toutes les nourritures en contiennent.

56.7% de glucides

Les autres options en matière de croquettes

À l’exception des protéines hydrolysées fabriquées par Royal Canin, Hill’s et Purina, il existe aussi des croquettes à ingrédients limités. Celles-ci seront vendues dans des boutiques spécialisées et non chez le vétérinaire.

Le concept derrière ces croquettes est d’avoir la plus courte liste d’ingrédients possible. Cela dit, les listes d’ingrédients restent encore souvent trop longues à mon goût..mais au moins on se retrouve généralement avec une seule protéine de viande ce qui peut aider lorsqu’on suspecte que ce serait la source de l’inconfort du chien.

Voici quelques bonnes marques qui offrent de bons produits à ingrédients limités:

Je ne suis aucunement contre l’utilisation de ces produits mais il serait erroné de voir ces croquettes comme LA solution qui va régler tous les problèmes de votre chien. Les méthodes naturelles que je vous parlerai un peu plus bas auront selon moi bien plus d’impact pour améliorer la condition des chiens souffrant d’intolérances alimentaires.

Une nouvelle croquette hypoallergène bientôt sur le marché

Primeur: Il y a maintenant plus d’un an, la compagnie québécoise Oven-Baked Tradition m’a approché pour me consulter dans le but de créer la meilleure croquette possible, sans se préoccuper du prix! Je vous avoue que ça a piqué ma curiosité et c’est avec plaisir que je suis allé rencontrer l’équipe en charge de concevoir les recettes (en plus de visiter l’usine!). Ils ont humblement accepté d’écouter ma vision des ingrédients que je voudrais voir dans la croquette idéale et pris beaucoup de notes.

Après ma visite, ils ont travaillé pendant des mois non seulement à inclure ces ingrédients mais surtout, à créer une croquette qui n’aurait besoin d’aucun ajout de vitamines, c’est à dire où la balance des vitamines et acides aminés proviendrait uniquement des ingrédients. Ce point est vraiment majeur et pratiquement aucune compagnie sur le marché n’a réussi ce tour de force. Pour être 100% transparent, il y a UN seul supplément dans toute la recette: vitamine E. Toutes les autres vitamines et minéraux proviennent des ingrédients!

Récemment, la compagnie m’a avisé que la recette était prête et qu’en plus, il s’agissait d’une croquette hypoallergène faite de chèvre, une protéine qu’on ne voit pratiquement jamais dans une croquette pour chien et qui pourtant est la viande la plus consommée dans le monde (plus que le poulet!). Bonus: ils ont réussis à inclure tous les ingrédients fonctionnels que je recommandais, comme entre autres la moule verte, graines de chanvre, graines de citrouilles, épinards, curcuma, canneberges, etc…

J’ai donc vraiment hâte de voir les résultats de cette croquette lors de sa mise en marché prochaine et je suis fier d’avoir participé au brainstorming de début de projet. Je remercie la compagnie de leur ouverture à vouloir créer le meilleur produit possible, sans additif synthétique et avec une balance issue complètement des ingrédients! À surveiller…

Les premiers changements à apporter dans l’alimentation de votre chien pour combattre les allergies/intolérances

1. Retirer tous les grains de leur alimentation:

Bien que la majorité des gens sont rapide à accuser la viande (ex: poulet) lorsqu’on parle d’intolérances, je considère qu’il y a bien plus de chiens qui ont de la difficulté avec les grains qu’avec la viande en général. La première étape à essayer dans le contrôle des intolérances serait donc de retirer tous les grains de son alimentation. Si après plusieurs semaines sans grains ni dans les croquettes ni dans les gâteries vous ne voyez pas d’amélioration, passez à la 2e étape.

Si vous faites encore partie de ceux qui croient que les grains aident à prévenir les maladies cardiaques comme la cardiomyopathie dilatée, je vous invite à lire mon article sur le sujet.

2. Retirer tous les déclencheurs d’allergies:

  • Agents de conservation chimiques
  • Levure de bière (souvent dans la liste d’ingrédients)
  • Sous-produits de viande
  • Mauvaises sources de gras (ex: “gras animal” est mauvais car il provient de l’équarrissage et peut contenir le gras de n’importe quel animal)
  • Édulcorants
  • Vitamines synthétiques

Évidemment, rien ne vous empêche de combiner les deux étapes et le faire tout en même temps. Le seul inconvénient est que vous n’aurez pas l’information à savoir si le problème provenait des grains ou d’un élément au point #2.

La diète d’élimination: une bonne idée?

Souvent, votre vétérinaire recommandera une diète d’élimination (ou diète d’éviction) dans le but de trouver la source de l’intolérance alimentaire.

L’idée derrière cette méthode est de placer le chien sur une nouvelle diète faite d’une nouvelle protéine (viande) qu’il n’a jamais mangé et d’un nouveau féculent (glucide) idéalement faible en sucre et riche en fibres pendant 8 à 12 semaines. Prenons ici une diète d’agneau et citrouille pour cet exemple.

En lui donnant quelque chose qu’il n’a jamais mangé, on va donc:

  1. Calmer les nombreuses réactions de son système et lui permettre une détoxification en stoppant l’accumulation de toxines produites par la réaction allergique.
  2. Supporter le foie et les reins dans l’élimination de ces toxines.
  3. Débuter la recherche du déclencheur de la réaction allergique.

Avant de commencer la nouvelle diète, assurez-vous de faire une transition entre son ancienne et sa nouvelle nourriture, comme vous le feriez pour tout changement de croquettes. Le compteur du 8 à 12 semaines commence seulement lorsque le chien est à 100% sur sa nouvelle croquette. L’ajout de chardon-marie, quercétine et broméline pourrait aussi grandement aider le processus de détoxification.

Pour une diète d’élimination en croquettes, je recommande la série N&D de Farmina, principalement car elle est faite de citrouille qui est un excellent féculent mais pratiquement jamais utilisé par les autres compagnies. Vous aurez donc beaucoup de chances que votre chien n’en ait jamais mangé. Cette série se fait pour toutes les tailles de chien en trois protéines: poulet, agneau et sanglier. Puisque la majorité des chiens mangent un produit au poulet, je recommanderais agneau si votre chien n’en a jamais mangé, sinon j’irais avec sanglier.

Le chien va donc manger cette diète pendant 8 à 12 semaines. Après cette période, si tout va bien sur agneau et citrouille, vous pourrez ajouter une nouvelle protéine (disons du boeuf) et si tout va bien encore, une autre nouvelle protéine disons 2 semaines plus tard.

Le problème de cette méthode est que les signes d’une intolérance peuvent prendre 5 semaines à se manifester. Dans l’exemple précédent, si à la semaine 16 votre chien recommence à se gratter, est ce que ce sera à cause de la 2e ou 3e protéine que vous aurez ajouté…ou même de l’agneau ou de la citrouille qui aurait pris plus de temps qu’à l’habitude pour déclencher une réaction? Difficile à dire…sans parler de tout le temps que ça prend!

Personnellement, je considère que cette méthode génère très peu de résultats précis pour tout le temps qu’elle prend…et encore plus quand on sait qu’un test d’intolérances alimentaires simple et efficace existe!

Les méthodes naturelles pour traiter les intolérances alimentaires

Maintenant que vous comprenez que la majorité des symptômes d’intolérances sont le résultat d’un système digestif défaillant, il est temps de parler de comment le remettre en bon état. En utilisant les bonnes méthodes, vous pouvez grandement améliorer la santé intestinale de votre chien dans le but de réduire ou éliminer complètement les symptômes (et la source de l’intolérance).

Aussi, si votre chien souffre d’infections chroniques (ex: otites à répétition) dues à des infections bactériennes ou fongiques, sachez que la même méthode s’applique et l’aidera grandement.

Voici les produits que je recommande d’ajouter et dans quel ordre procéder:

  1. Bouillon d’os: donnez une bonne qualité de bouillon d’os (bone broth) à votre chien dans le but de soigner et réparer sa muqueuse intestinale grâce au collagène qu’il contient. Voici quatre produits que j’aime beaucoup, mon favori étant celui de Vita Nutrition, un bouillon fabriqué au Québec de façon naturelle:

2. Probiotiques: donnez une bonne qualité de prébiotiques+probiotiques naturels ou en suppléments afin d’ajouter de bonnes bactéries à son système digestif.

Mes suppléments probiotiques favoris proviennent de la compagnie canadienne Adored Beast. Ils sont reconnus depuis des années pour le produit Love Bugs qui contient 30 milliards CFU par gramme. Récemment, ils ont développé le premier probiotique (et le SEUL sur le marché) fait avec des souches de bactéries provenant spécifiquement du chien. Ce produit est le Fido’s Flora. C’est actuellement le meilleur probiotique pour chiens sur le marché, avec le Love Bugs en 2e place.

Important: Les populaires probiotiques FortiFlora de la compagnie Purina et vendus par les cliniques vétérinaires ne sont pas ce que j’appelle un produit de qualité. Ce produit contient de nombreux ingrédients discutables (digestat animal issus de l’équarrissage et vitamines synthétiques) et est très peu efficace (seulement 1 million CFU par gramme) comparativement à un produit de qualité (30 milliards CFU par gramme). Lorsqu’on considère que l’estomac du chien est un environnement très acide, lui donner un produit avec seulement 1 million CFU par gramme c’est presque donner un placebo! En bas de 10 milliards, ne gaspillez pas votre argent!

3. Donnez une nourriture fraîche ou minimalement transformée: une nourriture crue serait l’idéal car elle est plus facile à digérer et ajoute moins de stress au système digestif. Une étude en 2009 a prouvé que le corps produisait moins d’anticorps (signes d’une intolérance alimentaire) dans une nourriture crue que cuite.

Si le cru n’est pas possible, optez pour une diète fraîche cuite maison ou commerciale; il y en a de plus en plus de disponibles sur le marché: Tom&Sawyer, Marie’s Kitchen de Stella & Chewy’s, Chubco et Gently Cook de Open Farm sont quatre que j’ai essayé et recommande. Ces nourritures cuites sont aussi une excellente alternative pour ceux qui ont des craintes face à la nourriture crue.

Si ce n’est toujours pas possible, une 3e alternative serait de donner une nourriture en conserves sans grains à base d’une protéine (viande) que l’animal n’a jamais mangé: lapin, venaison, kangourou, etc…

Surtout: tentez d’éviter les croquettes car elles sont transformées, contiennent de nombreux ingrédients et sont élevées en glucides que le corps du chien transforme en sucres. Les sucres des croquettes nourrissent les mauvaises bactéries en plus de rendre plus basique (moins acide) le pH de l’estomac, ce qui créé également un environnement propice à la multiplication des mauvaises bactéries.

4. Ajoutez une bonne source de fibres ou prébiotiques: tripe verte, légumes feuillus verts, graines de lin moulues, aliments fermentés (lait de chèvre, légumes fermentés, kéfir et vinaigre de cidre de pommes) ou un bon supplément de prébiotiques. Les prébiotiques sont essentiels si vous donnez des probiotiques.

5. Ajoutez des enzymes digestifs en supplément ou de la tripe verte afin d’aider la digestion des aliments jusqu’au rétablissement du système digestif. Les enzymes naturels sont uniquement présents dans la nourriture fraîche. Tout chien mangeant une diète commerciale (croquettes) donnera l’entière responsabilité de production des enzymes à son pancréas, ce qui souvent est trop pour lui.

Si vous cherchez un bon supplément qui contient à la fois prébiotiques, probiotiques et enzymes digestifs, mon favori est Healthy Gut de Adored Beast. Ils ont aussi des produits séparés si vous souhaitez seulement avoir des probiotiques mais le 3 dans 1 (Healthy Gut) en fait vraiment une super valeur. Vous n’aurez qu’à mélanger le produit (en poudre) dans le bouillon d’os et ce sera hyper facile à donner!

Si vous comprenez l’anglais, je vous invite à écouter ce court vidéo de Julie Anne Lee, naturopathe et fondatrice de Adored Beast qui explique pourquoi tous les chiens et particulièrement ceux qui mangent des croquettes bénéficieraient de Healthy Gut:

6. Ajoutez de l’huile de noix de coco directement sur les plaies d’un chien qui se gratte beaucoup. Elle contient de nombreuses propriétés bénéfiques et est aussi antifongique donc excellente pour les problèmes d’otites à répétition.

7. Ajoutez une bonne huile de poisson pour augmenter son apport en omégas 3, qui réduisent l’inflammation dans le corps du chien. Mon produit favori est l’huile Bonnie & Clyde, un produit québécois de haute qualité.

8.. Ajoutez de la quercétine. Aussi appelé Benadryl naturel, ce produit naturel qui se trouve en pharmacie inhibe la libération d’histamine en plus d’aider à sceller la barrière de l’intestin. Celui trouvé en pharmacie contient souvent de la broméline, un enzyme qui le rend plus efficace.

Dosage: 8 mg par livre de poids par jour, si possible divisé en deux doses. Les pommes, bananes et brocoli en contiennent aussi naturellement. Note: ne pas donner à un chien qui a des problèmes de reins et comme pour la majorité des suppléments, on ne le donne pas à tous les jours jusqu’à la fin des temps. Vous en donnez quelques semaines puis arrêtez.

9. Donnez du colostrum bovin. Ce produit naturel (discuté précédemment) aidera autant pour les allergies environnementales que les intolérances alimentaires. C’est un des premiers produits que vous devriez essayer car il est très efficace et peu dispendieux!

9. Si vous suspectez une intolérance alimentaire: FAITES UN TEST!

Pour les sérieux cas de leaky gut syndrome

En plus des symptômes d’allergies sévères, les chiens souffrant de leaky gut développeront une multitude de problèmes de santé liés à l’inflammation chronique:

  • Problèmes de comportement (l’intestin et le cerveau sont reliés par le système endocrinien et hormonal)
  • Collapse de la trachée
  • Troubles du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas
  • Troubles du système nerveux et des yeux
  • Maladie inflammatoire de l’intestin
  • Douleur articulaire
  • Cancer
  • Troubles de la glande thyroïde
  • Maladies du coeur

Comme vous voyez, un trouble de leaky gut non traité peut avoir des conséquences désastreuses.

Si vous suspectez que votre chien est un sérieux cas de leaky gut syndrome, je recommande en premier d’essayer le colostrum bovin dont j’ai parlé plus haut. C’est un produit naturel à faible coût (20$) qui offre d’énormes bénéfices.

Je préfère le Four Leaf Rover mais le Thrive de Big Country Raw n’est pas mauvais non plus. Les deux sont sans antibiotiques et hormones de croissance mais seul le Four Leaf Rover provient de vaches nourries à l’herbe.

Si vous voyez des résultats mais que le problème demeure présent, je recommande alors le Leaky gut protocol encore une fois de Adored Beast.

C’est une série de 5 produits à donner (pas tous en même temps) selon un ordre bien établi. J’ai vu de réels miracles chez des chiens qui avaient les pires symptômes d’allergies: mordillage et grattage au sang, “hot spots”, digestion déficiente, etc…Ce n’est pas donné (179.99$) mais pensez à combien vous coûte actuellement vos prescriptions d’Apoquel et votre nourriture vétérinaire à base de soja ou de plumes! Ces produits naturels ne peuvent qu’aider la situation de votre chien et le succès que j’ai pu observer à plusieurs reprises fait que je m’en voudrais de ne pas vous parler de ce protocole de produits.

Honnêtement, il n’y a aucun produit qui arrive à la cheville de ce que fait Adored Beast pour la santé du système digestif. Tant qu’à donner quelque chose, aussi bien donner ce qui se fait de mieux et comme d’habitude, ce que je donnerais à mon chien est ce que je vous recommande.

Les tests d’allergies/intolérances: pourquoi ils sont si peu connus?

Si vous suspectez que l’allergie ou l’intolérance est d’ordre alimentaire, faites un test!

Quoi? Vous ne saviez pas que ça existait? Vous devriez passer un peu moins de temps chez le vétérinaire et un peu plus à faire des recherches!

Blague à part, oui ça existe des tests d’allergies ou intolérances pour le chien. Le plus connu est celui de Glacier Peak Holistics (125$) mais je ne le recommande pas. Pour l’avoir essayé, il donne plusieurs résultats faux positif et surtout il est très peu précis, offrant seulement comme résultat si oui ou non les chien est intolérant. Pourtant, ce n’est pas comme ça que les intolérances fonctionnent. Il y a bien des degrés d’intensité pour chaque allergène, de très peu à fortement allergène. Le test de Glacier Peak en donnant seulement intolérant ou pas sonne l’alarme pour une multitude d’ingrédients et au final ne vous avancera pas plus, vous donnant l’impression que jamais vous ne trouverez une nourriture ne contenant aucun des allergènes détectés par le test. Bref, pas assez précis pour moi…donc je ne le recommande pas! Pourtant, c’est le seul test que certains vétérinaires connaissent et recommandent…à croire qu’ils veulent vous garder comme client!

Le vrai test d’intolérances alimentaires que vous devriez considérer est le Nutriscan. Ce sera le meilleur 380$ ($298 US) d’investi de votre vie si vous avez un chien qui démontre des signes d’intolérances. Dispendieux, oui…mais encore une fois pensez au coût de la médication que vous donnez actuellement et de vos croquettes faites à base de plumes…tout ça sans jamais régler le problème! Au final, 380$ pour SAVOIR quelle est l’intolérance et ainsi pouvoir l’éviter, c’est parfaitement raisonnable selon moi.

Comment fonctionne le test Nutriscan et qui est derrière ça?

Le test Nutriscan a été conçu et développé par la vétérinaire Jean Dodds, une véritable sommité dans son domaine. Elle est la plus grande experte mondiale pour les maladies reliées à la glande thyroïde et est l’auteure du livre The Canine Thyroid Epidemic. Son laboratoire (Hemopet) est responsable d’effectuer les tests diagnostic les plus poussés pour les maladies de la thyroïde en plus de faire des titrages de vaccins. Elle est aussi l’auteure du Protocole de vaccination minimale (mais responsable) utilisé par de nombreux vétérinaires soucieux de ne pas survacciner. Son 2e livre, Canine Nutrigenomics, explique et analyse l’impact de la nourriture sur l’ADN du chien. Finalement, son expertise et ses travaux de recherches sont cités dans de nombreux ouvrages à travers le monde.

Le Nutriscan fonctionne en mesurant le nombre d’anticorps IgA et IgM présents dans la salive du chien; un haut niveau d’anticorps indique que le chien est intolérant à l’ingrédient testé. Ces deux anticorps (IgA et IgM) sont produits par le corps pour combattre les intolérances alimentaires. Ils offrent donc la mesure parfaite de la réaction se passant dans le corps de votre chien.

Les anticorps IgA mesurent la réponse immunitaire aux aliments présents dans la salive qui ont eu lieu dans les deux dernières années. Les anticorps IgM quant à eux mesurent la réponse immunitaire qui a eu lieu suite à l’exposition à un aliment dans les 6 derniers mois. En combinant ces deux valeurs, il est donc possible de voir les mouvements dans chaque intolérance (est-ce que l’intolérance diminue ou augmente avec le temps).

En fait, il a même été prouvé qu’une intolérance alimentaire fera qu’un de ces anticorps sera présent dans la salive du chien jusqu’à 5 mois AVANT que le chien démontre des symptômes. Le test Nutriscan vous permettra donc non seulement d’intervenir sur les intolérances actuellement en cours dans le corps de votre chien mais aussi de prévenir celles qui n’ont pas encore commencées à causer de l’inconfort au chien. Lorsqu’on parle de traiter le problème à la source, on ne peut pas avoir mieux!

Nutriscan teste les 24 ingrédients les plus propice de provoquer des intolérances alimentaires:

AgneauSaumonMillet
Boeuf (et bison)Venaison (cerf)Oeufs de poule
CanardArachidesOrge
DindeAvoinePommes de terre
LapinBléPatates douces
Poisson blancLait de vacheQuinoa
PorcLentilles et poisRiz
PouletMaïsSoya

Le test est non invasif et vraiment facile à réaliser. Vous commandez le kit de test directement du laboratoire de la Dre Dodds, sur Amazon ou l’achetez en boutique afin de l’avoir plus rapidement (mes amis chez Woouf en ont en stock). Le kit inclus une enveloppe de retour, un bout de corde en coton stérile et un tube de plastique. Vous n’avez qu’à mettre le bout de corde dans la bouche de votre chien quelques secondes afin qu’il devienne humecté de salive. Vous mettez ensuite l’échantillon dans le tube de plastique et le tout dans l’enveloppe de retour (avec la feuille d’instructions pour l’international), qui s’en ira par courrier au laboratoire du Dre Dodds en Californie. Eux s’occuperont de l’analyse et vous recevrez le rapport par courriel environ 14 jours suivant réception de leur part.

C’est tout: pas de prise de sang, pas de diète d’élimination, pas de médicament…juste un peu de salive de votre chien remis au laboratoire de la Dre Dodds vous donnera la liste précise des intolérances de votre chien. Ils ont testé plus de 17 000 chiens depuis la création du test! Ce n’est donc rien de nouveau bien que le test est trop peu connu ici.

Important: si votre chien est sur médication pour réduire ses symptômes (ex: Apoquel), le médicament doit être arrêté pendant un certain temps avant d’effectuer le test. Je vous recommande donc de valider avec l’équipe du Dre Dodds ( info@hemopet.org ) selon la médication que prend votre chien dans le but de ne pas fausser les résultats.

Voici un exemple de rapport de résultat obtenu par le test Nutriscan:

Vous y verrez les résultats des deux anticorps (IgA et IgM) pour les 24 ingrédients. Surtout, vous constaterez le NIVEAU d’intolérances pour chacun, classés selon 6 niveaux:

  1. Négatif (aucune réaction) soit moins que 10 U/ml
  2. Réaction faible (weak reaction) soit de 10 à 11.4 U/ml
  3. Réaction limite (borderline reaction) soit de 11.5 à 11.9 U/ml
  4. Réaction intermédiaire (intermediate reaction) soit de 12 à 12.9 U/ml
  5. Réaction medium (medium reaction) soit de 13 à 14.9 U/ml
  6. Forte réaction (strong reaction) soit plus de 15 U/ml

Comme vous voyez dans le rapport en exemple, le chien testé (Bruno) est intolérant à la dinde, le poisson blanc et les pommes de terre (réaction limite), en plus de la venaison (réaction intermédiaire). C’est un degré de précision qu’aucun autre test sur le marché ne peut offrir.

Pour le même chien, le test Glacier Peak avait donné des résultats d’intolérances à presque tout…sauf ces 4 allergènes. Le Glacier Peak disait Bruno allergique à: poulet, oeufs, lentilles, saumon, patates douces, lait et TOUS les grains: orge, maïs, millet, avoine, quinoa, riz et blé. Quand je vous parlais que le test est peu précis et donnait plusieurs faux positifs…

Merci à ma cliente Josée d’avoir permis d’utiliser les résultats de son Bruno pour vous démontrer la différence des deux tests sur le même chien. Voici le rapport complet du Glacier Peak si vous souhaitez comparer les résultats des deux tests:

Conclusion

Comme vous voyez, il existe de nombreuses solutions pour régler non seulement les symptômes mais aussi la source des allergies ou intolérances.

Tout commence par avoir une bonne santé et bien manger. Lorsque le système digestif est en santé et bien équilibré, le corps ne provoque généralement pas de réaction disproportionnée aux aliments. Toutes les recommandations que je donne ne peuvent qu’aider la situation et la santé de votre chien en général. Vous n’avez rien à perdre et tout à gagner!

Malheureusement, nous nous concentrons trop souvent sur le problème que nous voyons (ex: mon chien se gratte) alors que la solution se trouve bien plus souvent où nous ne regardons pas (l’intestin).

Il est temps que le milieu vétérinaire arrête de traiter les symptômes à coup de médication et de nourriture faite de plumes et commence à s’attaquer aux sources des symptômes. Le colostrum bovin et une bonne qualité de pré/probiotiques et enzymes digestifs (comme le Healthy Gut) devraient toujours être essayés AVANT la médication.

De plus, j’espère que les cliniques commenceront à tenir en stock le Nutriscan car il s’agit là d’un outil extraordinaire pour améliorer réellement le bien-être des animaux. Les vétérinaires veulent sincèrement aider votre chien mais la méthode actuelle utilisée est ce que leur milieu leur apprend. N’hésitez pas à leur parler des recommandations contenues dans cet article et ensemble, vous réussirez à soulager votre chien et lui offrir une meilleure qualité de vie.

J’espère que cet article vous aura donné des solutions à essayer dans le but ultime de soulager votre chien. En son nom, je vous remercie de vous impliquer pour améliorer sa santé!


Bibliographie:

Top 10 reasons to consult a vet in 2019 – Healthy Paws Pet Insurance

Aflatoxins in Pet Foods: A Risk to Special Consumers – Simone Aquino et Benedito Corrêa

Comparison of mycotoxin concentrations in grain versus grain-free dry and wet commercial dog foods – John H. Tegzes

Differences in the gut microbiota of dogs (Canis lupus familiaris) fed a natural diet or a commercial feed – Junhyung Kim et al.

Identification of modifiable pre- and postnatal dietary and environmental exposures associated with owner-reported canine atopic dermatitis – Dre. Anna Hielm-Björkman et al.

Colostrum For Dog Allergies – Dogs Naturally Magazine

Dr. Becker Discusses Seasonal Support For Pets – Dre Karen Becker, DMV

Honey Good for Dogs, Cats – Honey is a Natural, Healthful, Healing Food – Karen Rosenfeld

It’s NOT JUST Allergies! Food Allergies: Over-diagnosed and Less Common Than We Think – RDBK Blog

Food Allergies in Dog, Cats – Causes, Symptoms, Natural Treatments – Karen Rosenfeld

Prebiotics: How to nourish your pet’s gut bacteria – RDBK Blog

Help your dog overcome these 3 common allergies – Dre Karen Becker, DMV

Corticosteroids, Prednisone for Dogs, Cats – Uses, Side Effects, Dangers – Karen Rosenfeld

Is Atopica safe for dogs? – Dre Deva Khalsa, DMV

Short term steroid use can have troubling side effects – Zoetis

Apoquel: vet says beware the side effects – Dre Deva Khalsa, DMV

Cytopoint for dogs: why it’s not safe – Dr Edward Bassingthwaighte, DMV

MSG In Dog Food Can Cause Brain Damage – Dogs Naturally Magazine

Feeding the food allergic dog naturally? – Dre Laurie Coger, DMV

Food allergy: Fact vs fiction – Dre Alice Jeromin, DMV

Why you shouldn’t give your dog FortiFlora – Dogs Naturally Magazine

Detection of IgE, IgG, IgA and IgM antibodies against raw and processed food antigens – Aristo Vojdani

Dog Skin Allergies and Conditions – Dre Judy Morgan, DMV

Food Allergies in Dogs, Cats – Remedies, Elimination, Diet, Recipe – Karen Rosenfeld

Nature’s Benadryl: Quercetin – Rodney Habib

Nutriscan – Dre Jean Dodds, DMV

Diagnosis of Canine Food Sensitivity and Intolerance Using Saliva: Report of Outcomes – Dre Jean Dodds, DMV

Food Sensitivity and Intolerances Associated with Diet Type in Golden Retrievers: A Retrospective Study – Dre Jean Dodds, DMV

Diagnosis of Canine Food Sensitivity and Intolerance Using Saliva: Report of Outcomes – Dre Jean Dodds, DMV

Martin Letendre

5 comments

  • Leaky guts chez nous?
    Voilà 5 ans que je me bats pour soigner mon chien. Otite, plaques, vomissement et diarrhée. On a tout essayé. Prednisone, Apoquel, Cytopoint. Toutes les marques du vet et des boutiques et même le cru. Les probiotiques et les huiles. J’ai fouillé et fouillé sur le web pour guérir ma pinotte. Un chien de 80 lbs shooté au cytopoint aux 4 semaines c’est 180$…plus la nourriture, 180$. Bref un terme d’hypothèque. J’aurais tant aimé lire cet article il y a 2 ans! Le cru a radicalement changé ses problèmes gastriques. Mais les plaques ça va ça vient. Difficilement de s’approvisionner dans mon coin aussi. Alors nous sommes sur Hurraw depuis 2 mois.
    Je n’ai jamais essayé le colostrum bien que que j’ai déjà lu là-dessus. Et que ma chienne a été abandonnée chiot et non sevré. Est-ce que vous recommendez TOUS les suppléments en même temps?

    • Pas évident la situation de votre chien.

      C’est clair que j’essaierais le colostrum en premier. Ensuite bouillon d’os et Healthy Gut. Finalement, je considérerais un test Nutriscan pour tenter de mettre le doigt sur le problème.

      Hurraw sera beaucoup plus près d’une croquette que du cru. Je ne sais pas quand vous aviez de la difficulté à avoir du cru mais le réseau s’est beaucoup amélioré dans la dernière année. Même Mondou a du Big Country Raw et Nutrience cru!

  • Vraiment très intéressant encore une fois!! Un gros merci pour ton bon travaille de recherche!😊

Catégories

Abonnement