L’huile de poisson: un bon ou mauvais supplément?

L’huile de poisson est probablement le supplément naturel le plus répandu que nous offrons à notre chien. Mais est-ce vraiment un bon supplément à donner?

C’est la question à laquelle je tenterai de répondre au cours de cet article en vous expliquant les avantages, inconvénients et surtout, comment choisir un produit de qualité en observant quelques points précis. Finalement, je vous confierai quel produit j’utilise…si j’en utilise bien sûr!

Certains d’entre vous se rappelleront peut-être de leur mère qui nous donnait de l’huile de foie de morue lorsque nous étions jeunes. Ça goûtait affreux…mais supposément que c’était bon pour nous! Heureusement, les choses ont bien changées depuis…certaines pour le mieux et d’autres pour le pire.

Les Acides Gras Essentiels

Avant de parler précisément d’huile de poisson, il est important de comprendre les différents types d’acides gras qui existent.

Il existe deux types de gras: les gras facilitateurs et les gras fonctionnels.

  • Les gras facilitateurs (ou gras saturés) servent plusieurs buts dans la nourriture de notre chien. Tout d’abord, ils améliorent le goût des croquettes (la dernière étape de production avant l’emballage est en fait de vaporiser les croquettes d’un gras pour en augmenter l’appétence auprès du chien). De plus, ces gras se transforment aussi en énergie et ils aident à la digestion et à l’absorption de certaines vitamines qui sont solubles dans le gras. Le gras est donc nécessaire à la santé du chien et nous ne devons pas y voir une connotation négative comme lorsque nous pensons à du gras pour nous les humains. Il ne faut pas oublier que le chien a besoin de seulement deux macronutriments pour vivre: les protéines et le gras. Le 3e macronutriment, les glucides, ne sont absolument pas nécessaires à sa santé et sont en fait responsables de bien plus de problèmes que de bienfaits chez le chien!
  • Les gras fonctionnels (ou polyinsaturés) de leur côté sont en fait les acides gras essentiels et comme leur nom l’indique, ils sont essentiels à la santé de votre chien. L’inconvénient, c’est que le corps de votre chien ne peut pas les produire par lui-même. Ils devront donc se trouver dans sa nourriture…ou en supplément.

Il y a deux familles types d’acides gras essentiels: les oméga-3 et les oméga-6.

Oméga-3:

  • L’acide alpha-linolénique (ALA)
  • L’acide eicosapentaénoïque (EPA)
  • L’acide docosahexaénoïque (DHA)

Oméga-6:

  • Acide arachidonique (AA)
  • Acide dihomo-γ-linolénique (DGLA)
  • Acide gamma linolénique (GLA)
  • Acide linoléique (LA)

fish

La différence entre oméga-3 et oméga-6

La santé de votre chien bénéficie des deux types (oméga-3 et oméga-6) pour lui assurer une bonne croissance, un bon développement, en plus de lui assurer le meilleur système immunitaire possible.

Autant les oméga 3 que 6 ont l’habilité de contrôler des hormones et les hormones qu’ils contrôlent ont des rôles bien différents:

Les oméga-6 produisent des hormones qui augmentent l’inflammation qui en soit est une réponse importante du système immunitaire. Ils aident aussi à la coagulation sanguine et à la reproduction des cellules.

Les oméga-3 de leur côté vont réduire l’inflammation et agir principalement sur le système immunitaire.

Mais ce qu’il faut surtout retenir est que:

  • Les oméga-6 AUGMENTENT l’inflammation
  • Les oméga-3 RÉDUISENT l’inflammation

omega 3 vs omega 6

Les oméga-3/6 et l’inflammation

Si les oméga-6 augmentent l’inflammation alors que les oméga-3 la réduise, il est donc primordial pour votre chien de recevoir la bonne balance (ratio) entre les deux types d’acides gras essentiels.

Il faut noter que ce n’est pas tous les types d’inflammation qui sont négatives. Par exemple, si votre chien est exposé à un virus ou une bactérie, l’inflammation apportera plus de globules blancs pour combattre l’ennemi afin que le système immunitaire fasse son travail, soit de protéger l’animal.

Le problème vient lorsque le chien se trouvera en inflammation chronique, jour après jour, pour plusieurs mois ou même pendant plusieurs années. Cette inflammation chronique, due à une surcharge d’oméga-6 pour pas assez d’oméga-3 causera les problèmes suivants:

  • Allergies
  • Arthrite
  • Maladie inflammatoire de l’intestin
  • Problèmes cardiaques
  • Diabète
  • Problèmes de reins ou foie
  • Cancer

Vous comprenez donc maintenant pourquoi l’importance d’une bonne balance entre les deux types d’oméga est si importante!

Le problème vient du fait que sa nourriture (qu’il mange des croquettes ou de la nourriture fraîche/crue) contient beaucoup trop d’oméga-6 pour pas assez d’oméga-3! Voilà pourquoi le seul supplément qu’on devrait donner à notre chien en est un d’oméga-3. On ne lui ajoutera pas d’oméga-6 puisque son corps en a déjà trop!

En fait, tout est une question de ratio. Le ratio idéal d’oméga-6 pour oméga-3 devrait être entre 2:1 (c’est à dire 2 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3) et 4:1 (4 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3).

Mais j’imagine que les croquettes de mon chien ont exactement le bon taux d’omega 3 et 6?

Malheureusement non! C’est loin d’être le cas lorsqu’on regarde l’analyse sur un sac de croquettes, où les ratios sont souvent de l’ordre d’entre 10:1 et 5:1!

Mais quel est le ratio que l’industrie de la croquette (AAFCO) tolère des fabricants pour que leur nourriture soit acceptée et puisse être affichée comme « complète et balancée »?

30:1

Ceci est de 15 fois plus élevé que ce que le chien devrait recevoir pour avoir une bonne santé (soit près de 2:1)! Voici la page du livre de l’AAFCO (entité régularisant la production de croquettes) qui stipule le 30:1

AAFCO omega 6:3 ratio

Complet et balancé? Mon oeil…

Pour vous donner une idée, si je nourri mon chien avec uniquement de la peau de poulet (on s’entend que ce n’est pas ce qui semble le plus équilibré comme nutrition), je passerais les tests de l’AAFCO pour m’afficher comme complet et balancé car la peau de poulet a un ratio de 24:1, soit sous le maximum du 30:1!

Si je me fie aux clients que je vois chaque semaine, la majorité d’entre eux croient que s’ils nourrissent avec une bonne qualité de croquette, leur chien aura tout ce qu’il lui faut en acides gras essentiels. Après tout, la nourriture est « balancée »? C’est pourtant bien faux comme vous venez de le voir et si c’est votre façon de penser, votre chien est fort probablement en situation de débalancement.

Pourquoi les viandes ont un si mauvais ratio?

Principalement parce que les viandes (animaux) d’élevage mangent dorénavant de la cochonnerie comparativement aux animaux sauvages.

Les viandes, volailles et poissons que mangent (directement ou après transformation) nos chiens sont très élevés en oméga-6 à la base et faibles en oméga-3. Si en plus vous nourrissez avec une croquette de mauvaise qualité (Hill’s, Royal Canin, Iams, Purina, etc) les autres ingrédients de la croquette seront probablement du maïs, soja, huile de canola et gras de poulet…qui sont tous aussi très élevés en oméga-6 et faibles en oméga-3. Vous empirez alors encore plus le problème de débalancement en nourrissant avec de mauvaises croquettes, incluant celles du vétérinaire car elles contiennent les mêmes ingrédients.

Finalement, même si le fabricant de croquettes tente aussi mieux qu’il peut de créer le meilleur ratio d’oméga possible, le processus de cuisson détruira la grande partie des bénéfices des oméga-3 pour la santé de votre chien.

C’est le bout que j’avais oublié de vous parler: les oméga-3 sont TRÈS sensibles à deux choses: la chaleur et l’oxygène. Pour la chaleur, disons que le processus de cuisson n’aide pas…et qu’arrive-il lorsque vous ouvrez un sac de croquettes? L’oxygène y pénètre…à chaque fois…et se forme alors sur chaque croquette des micros-champignons appelés mycotoxines. Pourquoi croyez-vous qu’à chaque fin de sac, votre chien perd un peu d’intérêt pour ses croquettes? Elles sont pleines de (micros) champignons! Vous lui achetez alors un sac neuf (de la même sorte) et tout à coup, il se remet à manger…Vous comprenez maintenant pourquoi!

riche en omega 3

Vous serez probablement surpris que je vous dise cela mais pour moi, l’huile de poisson dans une liste d’ingrédients de croquettes n’est PAS une bonne chose. L’huile de poisson est tout simplement trop sensible (à l’air et la chaleur) pour être ajoutée dans une croquette. Malgré cela, plusieurs fabricants (de bonnes ou mauvaises croquettes) continuent d’en ajouter…car VOUS aimez croire que c’est une bonne chose!

Si vous nourrissez au cru, vous êtes sensiblement dans le même bateau. Les repas de votre chien sont faits principalement de viande (généralement autour de 80-95%) qui elles aussi, sont élevées en oméga-6 et faibles en oméga-3.

Voici quelques exemples de viandes et leur ratio d’oméga 6 et 3:

  • Cerf (viande sauvage): 3:1 (ce qui est excellent)
  • Wapiti (viande sauvage): 3:1
  • Boeuf: 7:1 (ce qui n’est pas si mal)
  • Poulet: 28:1 (ce qui est affreux)

Bref, pour faire simple: Votre chien manque d’oméga-3. Plus précisément, il manque de DHA et d’EPA qui sont les deux types d’oméga-3 qui auront le plus d’impacts positifs sur sa santé.

Comment faire pour lui ajouter des acides gras oméga-3?

La meilleure source d’oméga-3 (ou du moins la plus simple à donner) pour les chiens (et chats) est de loin l’huile de poisson. Cela dit, ce n’est pas tous les poissons qui sont égaux et certains viennent avec des désavantages qu’il faut connaitre. Les poissons riches en EPA et DHA sont le: krill, saumon, sardine, calmar, anchois, morue et maquereau.

Les huiles végétales (comme l’huile d’olive ou l’huile de lin) ne contiennent pas d’EPA et DHA et ne sont pas d’une grande utilité aux chiens, du moins pas pour l’apport en oméga-3 et pour réduire l’inflammation causée par une trop forte présence d’oméga-6.

Les bénéfices qu’apportera l’ajout d’huile de poisson pour votre chien

  • Amélioration de la peau et du poil

En 1994 une étude a prouvé la réduction des démangeaisons, l’amélioration de la qualité du poil et la réduction de la perte de poil pour les chiens supplémentés d’oméga-3 (EPA). En 2014, une autre étude montra cette fois-ci en Allemagne que les chiens supplémentés en EPA ont eu plus de 50% d’amélioration dans leur condition.

L’huile de poisson aide aussi les conditions de peau telles que la prurit et l’alopécie comme le démontre cette autre étude de 1994.

  • Réduction des allergies

L’ajout d’omega-3 à la diète d’un chien est utilisé depuis longtemps pour aider à réduire les allergies (dermatite), tel que le mentionne cette étude de 1998.

  • Amélioration des fonctions cardiaques

Une étude en 1998 faite auprès de chiens atteints de myocardiopathie prouvait une amélioration de la santé cardiaque par une réduction de la perte musculaire et de l’inflammation et une réduction des lipides (gras) dans le sang.

Une autre étude en 2008 prouva une augmentation de l’espérance de vie lors de l’ajout d’oméga-3 dans la diète du chien cardiaque.

  • Amélioration des fonctions cognitives et développement neurologique (chiots)

Une étude en 2006 prouva qu’une supplémentation de DHA chez le chiot améliore sa mémoire et sa capacité d’apprentissage.

Une autre étude en 2012 publiée dans l’American Veterinary Medical Association Journal a prouvé que les chiots à qui on donnait un supplément d’oméga-3 (DHA) ont montrés significativement de meilleurs résultats pour ce qui est de l’apprentissage général, de la différenciation visuelle des contrastes et des performances psychomotrices. De plus, ces mêmes chiots avaient beaucoup plus d’anticorps présents dans leur corps suite à leur vaccination contre la rage, signe d’un système immunitaire en meilleure santé.

Autres bénéfices de l’ajout d’oméga-3 chez le chien:

  • Amélioration du développement de la rétine et du cortex visuel
  • Réduction de l’arthrose et amélioration des fonctions articulaires (étude)
  • Amélioration des fonctions rénales
  • Réduction des infections fongiques
  • Régulation de la coagulation
  • Ralentissement du développement du cancer

Le problème avec les huiles de poissons

Le problème avec les huiles de poissons vient du fait que la très grande majorité des huiles de poissons pour chiens sur le marché sont de mauvaise qualité. Pourquoi? Car plusieurs sont faites d’huile de gros poissons tels que le saumon.

Malheureusement, au risque de briser vos rêves, il n’y a plus beaucoup de saumons de qualité dans le monde. Ce que vous achetez à l’épicerie ou chez le poissonnier est dans la majorité des cas du saumon d’élevage, qui n’a pas été pêché en mer mais bien élevé dans des piscines ou bassins. Ce poisson pourrait bien être le plus pollué que vous pourriez donner à votre chien (ou manger vous-même).

poisson élevage bassins

Les poissons d’élevage sont entassés dans des réservoirs et nourris de croquettes sèches pour favoriser leur croissance (engraissement) rapide. Ensuite, de grandes quantités d’antibiotiques sont libérés chaque jour dans les eaux car sinon les poissons attraperaient des maladies dans un environnement si confiné et par le fait même pollué, puisqu’ils vivent dans les excréments de leurs collègues. Finalement, les antibiotiques augmentent la présence de métaux lourds toxiques dans leur corps, tels que: mercure, plomb, arsenic et cadmium. Tout ceci occasionne donc que ces poissons sont énormément moins riches en oméga-3 en plus d’être contaminés aux métaux lourds.

Voyez ici à quel point les deux types de saumons sont différents:

saumon sauvage vs élevage

Des chercheurs ont récemment analysé et comparé des saumons d’élevage et des saumons sauvages provenant des 4 coins du monde et ont conclus que les saumons d’élevage contiennent des niveaux élevés de:

  • BPC (biphényles polychlorés): produit chimique synthétique maintenant banni d’utilisation mais dont des traces sont encore présentes dans l’environnement.
  • Dioxines: groupe de composés chimiquement apparentés qui sont des polluants organiques persistants dans l’environnement.
  • Dieldrine: un insecticide pourtant interdit d’utilisation dans le milieu agricole.
  • Toxaphène: un autre insecticide banni aux États-Unis depuis 1990 après avoir été suspecté cancérogène.

La présence de ces contaminants ne peut qu’être due à l’alimentation commerciale sèche offerte à ces poissons d’élevage et aux antibiotiques relâchés dans leurs eaux.

Donc, l’huile de saumon…bien que ça ait déjà été une bonne source d’omega-3, avec les nouvelles conditions d’élevage depuis plusieurs années, je dirais maintenant non merci pour mon chien!

élevage de poissons

Si l’huile de saumon n’est pas une bonne option, vers quoi se tourner?

Voici les différents types d’huiles de poissons et leurs taux associés d’EPA et DHA:

  • Goberge: 6% EPA, 12% DHA
  • Morue: 9% EPA, 11% DHA
  • Saumon: 10% EPA, 11% DHA
  • Krill: 11% EPA, 5% DHA
  • Sardines, hareng, anchois et maquereau (mélange): 18% EPA, 12% DHA

Il est donc facile de voir que l’idéal est donc le mélange de petits poissons que sont les sardines, hareng, anchois et maquereau pour leur forte concentration d’EPA et DHA, qui dépasse toutes les autres espèces de poissons.

Comment choisir une bonne huile de poisson?

Voici donc ce que vous devriez observer en choisissant une huile de poisson:

1. La Source des poissons

Assurez-vous que l’huile que vous achetez est faite de PETITS POISSONS, tels que les anchois, sardines et maquereau. Ces poissons auront plus de chances d’avoir été pêchés en mer au lieu d’élevés (comme les saumons) et vu qu’ils sont plus petits, ils contiendront moins de contaminants (donc seront plus purs) que les gros poissons qui eux vivent plus longtemps donc accumulent plus de contaminants au cours de leur vie. Ces petits poissons ont des taux de mercure plus bas et sont donc beaucoup plus sécuritaire à manger.

2. Où et quand sont transformés les poissons utilisés

Idéalement, vous souhaitez que les poissons utilisés dans l’huile que vous donnerez à votre chien soient transformés le plus près possible du lieu de pêche afin d’éviter le transport (qui diminuerait la fraîcheur).

3. Goût et odeur

Une bonne huile de poissons ne devrait PAS sentir le poisson. Si elle sent…c’est qu’elle n’est plus bonne! Un produit de qualité n’aura pratiquement pas d’odeur.

4. Comment l’huile de poisson est distillée

Les produits de qualité vont utiliser un processus de distillation qui s’appelle la distillation moléculaire en trois phases. L’huile de poisson est alors placée sous vide et bouillie à très basse température afin de séparer les polluants (mercure, BPC, etc.) des oméga-3 (EPA et DHA), molécule par molécule. Le résultat est ensuite reconverti en triglycéride, un procédé coûteux mais qui rend l’huile de poisson plus stable et mieux assimilable par le corps du chien.

L’autre procédé (celui des mauvaises huiles) est celui qui se nomme ester éthylique qui est beaucoup plus facile et moins coûteux à produire, en utilisant de l’éthanol. Ce procédé donne une concentration plus élevée d’EPA et DHA mais rend l’huile beaucoup plus instable et plus difficile à absorber pour le corps. Ne vous laissez donc pas uniquement influencer par les chiffres!

Comment savoir quel procédé a été utilisé dans votre huile? Versez-en dans un verre en styromousse. Si l’huile fait un trou dans le styromousse en 30 minutes ou moins, vous avez l’huile qui a été distillée avec de l’éthanol! Personnellement, si ça transperce le styromousse, je n’en veux pas dans le corps de mon chien…

5. La bouteille

Une bonne huile de poisson se trouvera dans une bouteille opaque (qui ne laisse pas passer la lumière). L’huile de poisson étant un produit très sensible, on veut une bouteille opaque. Il est aussi primordial de réfrigérer l’huile une fois la bouteille ouverte afin d’augmenter sa durée de vie.

Aussi, la très grande majorité des fabricants, une fois la bouteille remplie à l’usine vont tout simplement mettre le bouchon par-dessus. Cette méthode de fabrication aura pour effet de laisser entrer de l’oxygène dans chaque bouteille (entre la fin de l’huile et le haut de la bouteille). Comme je vous ai dit plus tôt, l’oxygène est l’ennemi principal de l’huile de poisson et cette façon de faire occasionnera que l’huile pourrait bien être rance (moisie) avant même que vous ouvriez votre bouteille neuve fraîchement achetée du magasin!

Comment faire pour éviter ceci? Injecter du nitrogène (un gaz) après que la bouteille soit remplie d’huile, ce qui aura pour effet d’empêcher l’oxygène d’entrer et laissera assez de temps aux machines d’installer le bouchon sur la bouteille afin d’obtenir un produit complètement dépourvu d’oxygène! Mais ce procédé est coûteux et trop de compagnies ne croient pas que c’est important. Après tout…personne n’est vraiment au courant de cela…et la majorité des gens ne sont pas surpris (à tort) qu’une huile de poisson sente le poisson.

6. Le contrôle de la qualité

Une compagnie sérieuse à propos de son produit n’aura pas peur de vous montrer des tests afin de prouver ce qu’il y a réellement dans la bouteille, qu’on parle autant des niveaux d’EPA ou de DHA que de la présence des contaminants (mercure, plomb, arsenic).

7. La vitamine E

Lorsqu’on donne de l’huile de poisson à notre chien, celle-ci a besoin de vitamine E pour être absorbée. Donc si on donne de l’huile de poisson sans supplément de vitamine E, le chien pourrait alors se retrouver en déficience de vitamine E puisque l’huile ira chercher celle présente naturellement dans son corps. Voilà pourquoi une huile de poisson de qualité devrait contenir de la vitamine E, idéalement d’une source naturelle. Si le fabricant opte pour une vitamine E synthétique, il aura besoin d’en mettre 50% de plus (UI) que s’il avait utilisé une source naturelle.

La source de la vitamine E est également importante. Les plus fréquentes seront dérivées du soja, du maïs et du blé qui sont malheureusement toutes sources d’OGM. Comme peu de gens sont au courant de la différence et qu’ils veulent souvent couper leurs coûts, les compagnies opteront trop souvent pour une qualité inférieure.

Il y a tant de gens qui donnent de l’huile de poisson sans ajouter de vitamine E…alors qu’en réalité c’est un peu comme jeter son argent par les fenêtres…

Quelle quantité devrais-je donner à mon chien?

Il est très facile de calculer la dose à donner à votre chien. Prenez son poids (en livres) et multipliez par 20. Le résultat sera la bonne dose d’EPA à lui donner.

Si par exemple votre chien pèse 30 livres, la dose sera donc 600 milligrammes d’EPA. Lorsque vous regardez la sur la bouteille pour lire la concentration, concentrez-vous sur le niveau d’EPA puisque c’est surtout elle qui aidera à combattre l’inflammation. Le niveau de DHA suivra automatiquement au bon dosage car la DHA est difficilement dissociable de l’EPA, peu importe le produit.

Comment vais-je donner l’huile à mon chien?

Tout simplement en la versant sur sa nourriture, que ce soit des croquettes ou de la nourriture fraîche. L’huile de poisson va bien souvent augmenter l’appétence du chien pour son repas! Bon au goût et bon pour lui!

Est-ce qu’il y a un danger de trop en donner?

Bien que peu importe la dose, l’huile de poisson ne peut pas être toxique pour l’animal, il ne sert à rien d’en donner plus que la dose recommandée. Si vous venez de commencer à en donner à votre chien et remarquez que ses selles sont plus molles ou liquides, diminuez la dose et augmenter ensuite graduellement jusqu’au dosage recommandé.

Quel est le produit que j’utilise?

J’utilise et recommande l’huile de poisson Bonnie & Clyde, un produit Québécois d’une grande qualité.

Bonnie & Clyde logo huile de poisson

J’ai choisi cette huile de poisson car elle répond à toutes mes exigences:

  • Faite d’un mélange de petits poissons pêchés en mer et produite en Islande: sardines, anchois, hareng et maquereau (pour une meilleure concentration d’oméga-3 et moins de contaminants)
  • Distillée et désodorisée le jour-même de la pêche selon le meilleur procédé (donnant une huile inodore)
  • Supplémentée de vitamine E naturelle (provenant d’huile de tournesol)
  • Bouteille opaque munie d’une pompe de qualité (facilite la portion à donner au chien)
  • Deux formats de bouteille disponible (8oz et 16oz), selon que vous ayez un petit ou plus gros chien
  • Injectée de nitrogène à l’embouteillage pour éliminer à 100% la présence d’oxygène dans la bouteille
  • Sans OGM
  • Produite de A à Z par une compagnie Canadienne (Québécoise en fait!)
  • Prix honnête pour la qualité du produit: 30$ pour la bouteille de 8oz et 40$ pour la bouteille de 16oz. Une bouteille de 16oz durera 4 mois pour un chien de 40 lbs.
  • Détenteur 5 étoiles de la certification International Fish Oil Standards (IFOS), où la compagnie envoi à l’organisme indépendant un échantillon de chaque lot de production pour être analysés et rendu public ici. Vous pouvez ensuite lire un rapport d’analyse complet comme dans cet exemple où vous pourrez constater que le niveau de mercure de Bonnie & Clyde se situe 20 fois sous la limite acceptable, le niveau de plomb 5 fois sous la limite et celui d’arsenic 2 fois…ce qui lui mérite sa cote 5 étoiles (la plus haute possible). Surtout, ces tests vous permettent d’avoir la preuve que ce que contient la bouteille est exactement (ou même mieux) que ce qui est inscrit sur la boite! Cette transparence et ce contrôle de la qualité n’est offert par aucune autre compagnie du domaine animal pour une huile de poisson.

Pour toutes ces raisons, l’huile de poisson Bonnie & Clyde est selon moi le meilleur produit sur le marché, de loin!

Mais le principal: mon chien l’adore!

Bonnie & Clyde huile de poisson

Conclusion

L’huile de poisson est un excellent supplément à donner à notre chien, à condition de choisir un produit de qualité. C’est une façon simple d’améliorer la santé de notre chien, tout en lui faisant plaisir!

 


 Bibliographie:

Omega-3 for dogs: The ultimate guide

Ignore the bad rap…this helps heal many pet disorders – Dr. Karen Becker DMV

Could this be the missing ingredient in your pet’s optimal health? – Dr. Karen Becker DMV

Fish oil – the good, the bad and the ugly – Dr. Deva Khalsa DMV

The scary truth about fish oil for dogs

Fish oil for dogs and cats – The benefits of omega 3 for pets – Dr. Joseph J. Wakshlag DMV

The benefits of fish oil for your dog

Everything you need to know about fish oil

Essential fatty acids

Omega-6

Omega-3

Martin Letendre

16 comments

  • Bonjour! Merci pour cette info utile.
    Juste une question, avez-vous été renumeré pour cette article?

    • Bonjour Guy,

      Non, je n’ai pas été rémunéré pour cet article. Je ne l’ai jamais été pour aucun article et ce n’est pas près de changer. Ceux qui me connaissent vous le diront…je ne suis pas achetable haha. Mon blogue ne me rapporte rien que ce soit monétairement ou en produits gratuits, que je refuse si on m’en offre. Je passe un temps fou à répondre aux gens qui m’écrivent dans le seul but d’améliorer la santé de leur chien.

      J’écris les articles que je souhaite, sur les sujets que je choisis et parle des produits que je considère les meilleurs pour mon chien, et pour le votre.

      En espérant que ça réponde à votre question!

  • Bonjour,

    merci pour cet article très intéressant (comme d’habitude) !
    Connaissiez-vous un bon produit alternative à Bonnie&Clyde, car j’habite en France et ne trouve pas ce produit (malheureusement, les boutiques en ligne Canadiennes ne livrent pas en France).

    • Bonjour,

      je ne connais malheureusement pas les produits disponibles en France. Cela dit, mon article explique bien toutes les caractéristiques que vous devriez observer lorsque vous comparez les produits que vous trouverez!

      • Je vous remercie !
        En effet, depuis hier j’ai étudié plusieurs produits disponibles en France. Hélas, je n’ai pas trouvé un seul qui vaut Bonny&Clyde ! Le souci est qu’il n’y a pas assez de transparence. J’ai trouvé une huile (mélange de harengs et sardines) dont la vitamine E est d’origine naturelle, en revanche, aucune mention sur sa provenance ! Quant au nitrogène, je ne suis pas sûre qu’ils savent à quoi ça sert ! 🙂

  • Merci pour l’article, très interessant!!
    Une question: les doses de suppléments d’omégas 3 recommandées ne devraient elle pas etre ajustées en fonction de ce que mange le chien? Je comprends qu’on doit supplémenter essentiellement pour balancer le ration omega 3/omega 6. Or si mon chien mange une diete à base de boeuf cru il n’aura pas besoin du meme apport que s’il mange une diete uniquement à base de poulet par ex. Est ce que ma question est claire?
    Je donne mes omegas 3 sous forme de gellules et je me rends compte que j’en donnait moitié moins de ce que je devrai. Merci pour les conseils 🙂
    Dernière question: Pour une femelle gestante doit on adapter la dose (de X20 du poids en lbs)?

    • Bonjour,

      en fait, la dose n’a pas besoin d’être adaptée si le chien mange une alimentation variée. Votre question semble porter pour un chien qui mange toujours la même diète, ce qui serait une grave erreur pour ma part. Mais oui dans ce cas, on pourrait adapter la dose…bien que ce qui ferait le plus de bien à la santé de ce chien serait d’avoir de la variété dans son bol au niveau des protéines.

      Cela dit, la majorité des viandes sur le marché actuellement sont toutes trop basses en oméga 3 car les animaux mangent une alimentation bien plus bas de gamme qu’auparavant. Donc peu importe ce qu’on mange (humain ou chien), on bénéficierait d’ajout d’oméga 3.

      Je n’adapterais pas la dose pour une femelle gestante, du moins pas x 20!

  • Bonjour, pour faim museau le ratio marqué est de 1.5:1 ou 1.2:1 es-ce t correct ou on doit ajouter de l`huile de poisson supplémentaire. Je sais que vous l`avez expliquer dans votre article mais j`ai un peu de difficulté a bien saisir le bon dosage…Merci

  • Bonjour! À quelle fréquence peut-on en donner? Est-ce que c’est préférable d’en donner chaque jour plutôt que quelques fois par semaine? Et advenant le cas que je donne parfois une recette de cru dinde et sardine, est-ce préférable de ne pas donner de supplément lorsque c’est le cas?

    • On peut effectivement sauter une dose de temps en temps mais bon, le chien n’overdosera pas d’omega 3 pour autant!

      Personnellement j’en donne chaque jour mais j’alterne entre une bouteille d’huile de poisson et quand elle est finie, j’y vais avec une bouteille d’huile de chanvre, etc…

Catégories

Abonnement