Royal Canin veut faire manger des plumes à votre chien!

Farine de plumes

Les humains sont de grands consommateurs de viande, je ne vous l’apprends surement pas. L’industrie du poulet (pour humains) en Amérique du Nord est aussi très impressionnante: 10 milliards de poulets sont produits chaque année, résultant en près de 4 milliards de livres de plumes à se départir pour les producteurs. Sachant (comme le dit l’expression) qu’un tas de plumes est extrêmement léger…imaginez l’espace physique que doit prendre 4 milliards de livres de plumes! Ensuite, imaginez les statistiques pour le monde entier sachant que le poulet est une des protéines (viande) les plus mangées mondialement.

Les producteurs de poulet doivent donc se débarrasser de ces plumes ingrates d’une de ces deux façons:

  1. Enfouis aux déchets (ce qui créera du méthane, un gaz qui augmentera 25 fois plus les gaz à effet de serre que le co2)
  2. Vendues à rabais à une industrie qui en fera de l’engrais (car elles sont élevées en nitrogène) ou…de l’alimentation animale agricole (porcs, volaille, poissons).

Comme les sites d’enfouissement de déchets commencent à déborder et donc que les prix augmentent sans cesse pour ce service, les abattoirs font donc des pieds et des mains pour repasser leurs plumes à l’autre industrie (l’alimentation agricole). C’était comme ça jusqu’à ce qu’une compagnie de nourriture pour animaux se dise qu’ils pourraient bien utiliser cet ingrédient économique dans la nourriture de votre chien!  Heureusement pour les producteurs de volaille, il n’y a pratiquement aucun ingrédient que l’industrie de nourriture pour chiens n’est pas prête à essayer d’inclure dans leurs recettes! Ouf, comme c’est pratique…pour eux.

S’il y a une chose que j’aimerais qu’on n’oublie jamais, c’est que dans l’industrie manufacturière:

RIEN. NE. SE. PERD.

Par exemple, avec la partie inutilisable de l’industrie du cuir: on fabrique des (mauvaises) gâteries en cuir pour votre chien en les trempant dans le peroxyde, l’eau de javel et autres produits chimiques. Dans le même ordre d’idées, avec les plumes de poulet ils se disaient: on doit bien pouvoir vendre ça à quelqu’un…et si on en ferait un nouvel ingrédient pour la nourriture pour chiens? Après tout, ils prennent n’importe quoi eux…

Comme le diraient les américains: « Let’s turn trash into cash » (transformons des déchets en profits) et c’est là qu’est née la farine de plumes (feather meal en anglais).

Mais c’est quoi au juste, la farine de plumes?

Par définition:

« La farine de plumes est un matériau d’alimentation animale fabriqué à partir de plumes obtenues lors de l’abattage des volailles destinées à la consommation humaine. Elle est fabriquée en utilisant une technologie spéciale pour augmenter la digestibilité des protéines de plumes ». (Wikipedia)

La farine de plumes existe depuis longtemps mais sa seule utilisation était originalement comme engrais puisque le produit est très élevé en nitrogène. Bref, c’est excellent pour votre terrain…mais est-ce bon pour votre chien?

On s’est ensuite rendu compte que la farine de plumes était très élevée en protéines. Le problème, c’est que c’est complètement indigestible ce qui signifie que le corps ne peut pas l’accepter et lui faire parcourir son système digestif. Bref, ça ne se digère pas à moins d’être hautement transformé et même là, ça reste peu nutritif car la valeur biologique (qui détermine si un aliment est utilisable pour le corps) de la farine de plumes est de 40, ce qui signifie que 60% des nutriments tirées du produit ne sont aucunement utilisables par les cellules du corps du chien et seront donc rejetés dans le sang comme déchets que devront filtrer les reins.

Pour vous donner d’autres exemples:

  • La valeur biologique de l’oeuf est de 100 (score parfait), ce qui signifie que tous les acides aminés contenus dans l’oeuf sont utilisables par le corps.
  • La farine de poisson quant à elle a une valeur biologique de 92, ce qui signifie que seulement 8% (pour arriver à un total de 100%) ne sera pas utilisable par le corps.
  • Le soya (un autre ingrédient de choix dans les nourritures vétérinaires pour chiens allergiques) a une valeur biologique de 55, ce qui signifie que 45% ne sera pas assimilé par le corps du chien.
  • Le maïs (l’ingrédient principal dans cette nourriture et dans la majorité des recettes de Royal Canin) a pour sa part une valeur biologique de 54 ce qui signifie que 46%  des protéines du maïs seront rejetés comme déchets.
  • Donc si la farine de plumes a une valeur biologique de 40, c’est donc 60% qui sera rejeté dans le sang comme déchets à être filtrés par les reins. Ce mauvais score en fait l’ingrédient avec la plus faible valeur biologique que je connaisse.

J’aimerais ici prendre l’occasion de faire la différence entre nutritif et digestible, qui ne veulent absolument pas dire la même chose:

  • Digestible veut dire que le corps (du chien ou le nôtre par exemple) peut le digérer sans problème. En bref, ça peut passer de l’entrée à la sortie sans trop de problèmes.
  • Nutritif quant à lui signifie que le corps va en retirer des nutriments pour nourrir ses cellules.

Si vous écoutez les discours des compagnies de mauvaises croquettes (ou le discours de plusieurs vétérinaires), ils vont souvent vous parler de digestibilité. Par exemple, « le maïs est hautement digestible ». Ah oui, c’est hautement digestible…mais peu nutritif pour le chien (avec sa valeur biologique de 54)! C’est le bout qu’ils oublient toujours de dire…

Mais revenons-en aux plumes…

Au début des années 2000, il y a eu des rumeurs dans l’industrie de nourriture pour animaux qu’un nouvel ingrédient (la farine de plumes) pourrait faire économiser beaucoup d’argent aux compagnies qui fabriquent des nourritures au poulet (ou à base de volaille). Le problème était que si on en utilisait plus de 9%, les chiens tombaient en diarrhées explosives et liquides. Vraiment, un bel ingrédient de qualité, n’est-ce pas? C’était jusqu’à ce qu’un manufacturier Allemand (Goldmehl) trouve une façon de transformer le produit afin de pouvoir en utiliser jusqu’à 14% tout en ayant des selles notées « acceptables » selon leurs expérimentations. Pourquoi viser l’excellence lorsqu’on peut se contenter d’acceptable!? Après tout, ce sont juste des chiens…

Pour cette raison, l’utilisation de la farine de plumes resta donc très underground jusqu’à ce qu’une compagnie majeure commence à en utiliser…et j’ai nommé: Royal Canin.

Voici la recette de Royal Canin faite à base de farine de plumes:

Cette formule, disponible seulement en clinique vétérinaire (rien de moins!) est appelée Anallergenic et est conçue pour les chiens allergiques. Je vous copie la liste d’ingrédients, que vous trouverez aussi sur la page officielle du produit:

Amidon de maïs, agrégat de sous-produits de volaille hydrolysé, huile de noix de coco, huile de soja, arômes naturels, phosphate de potassium, cellulose en poudre, carbonate de calcium, silicoaluminate de sodium, chicorée, L-tyrosine, fructo-oligosaccharides, huile de poisson, L-lysine, chlorure de choline, taurine, L-tryptophane, vitamines [DL-alpha-tocophérol (source de vitamine E), inositol, niacine, L-ascorbyl-2-polyphosphate (source de vitamine C), D-pantothénate de calcium, biotine, chlorhydrate de pyridoxine (vitamine B6), riboflavine (vitamine B2), mononitrate de thiamine (vitamine B1), acétate de vitamine A, acide folique, supplément de vitamine B12, supplément de vitamine D3], DL-méthionine, extrait de tagète (Tagetes erecta L.), histidine, oligoéléments [protéinate de zinc, oxyde de zinc, sulfate de fer, protéinate de manganèse, protéinate de cuivre, sulfate de cuivre, oxyde manganeux, iodate de calcium, sélénite de sodium], extrait de romarin, conservé avec un mélange naturel de tocophérols et d’acide citrique.

Sans vous analyser chaque ingrédient un par un, je vous parle de quelques-uns:

  • Amidon de maïs: L’amidon (starch en anglais) est la partie qu’on veut le moins dans un produit puisque sa grande majorité est transformée en sucres par le corps du chien. C’est aussi très fréquemment l’amidon d’un produit qui cause des réactions allergiques. Sachant que le maïs est un des plus gros allergènes dans les nourritures pour chien et qu’il est dans la majorité des cas génétiquement modifié, que pensez-vous de son utilisation comme 1er ingrédient dans une nourriture…pour chiens allergiques?!
  • Agrégat de sous-produits de volaille hydrolysé: c’est notre fameuse farine de plumes, à laquelle ils ont trouvé un nom plus joli afin de ne pas faire peur aux gens en écrivant PLUMES dans une liste d’ingrédients. C’est le 2e ingrédient en importance.
  • Cellulose en poudre: Pour ceux qui ne le savent pas encore, la cellulose en poudre est faite de fibre de…bois, ou du « bran de scie » si vous préférez! Et oui, du bois dans la nourriture de votre chien. C’est un ingrédient peu coûteux souvent utilisé dans les nourritures bas de gamme, surtout pour la perte de poids. Ça « rempli » l’animal et lui donne une impression de satiété. Mais est-ce nutritif?
  • L-tyrosine, L-lysine et  L-tryptophane: Ces ingrédients sont tous des acides aminés essentiels à la survie du chien que la compagnie ajoute de façon synthétique…car les ingrédients de base ne sont pas assez nutritifs pour les contenir. C’est le même principe pour la longue liste de vitamines synthétiques ajoutées (les noms incompréhensibles) que vous voyez jusqu’à la fin de la liste d’ingrédients. Royal Canin doit les ajouter car les ingrédients de base ne passeraient pas les tests pour en faire une nourriture acceptable et légale à vendre au niveau de l’apport en nutriments.

Comme vous le voyez, cette nourriture est faite de maïs, de farine de plumes et de bois. Sommes-nous réellement rendu à nourrir nos chiens avec d’aussi mauvais ingrédients? J’entends déjà les techniciennes en santé animale me dire « mais tu as pris la seule nourriture de Royal Canin qui contient des plumes, ce n’est pas juste ». C’est vrai (à ce jour), mais ce qui m’inquiète est que cet ingrédient pourrait ensuite se retrouver dans d’autres nourritures. Pourquoi? Car l’industrie du poulet en a une méchante quantité de plumes à passer…et les fabricants de mauvaise nourriture cherchent constamment à couper leurs coûts. Maintenant c’est Royal Canin et après ce sera Hill’s, Purina et les autres. C’est donc maintenant qu’il faut se conscientiser avant que ce mauvais ingrédient soit plus répandu.

Mais cette nourriture est uniquement pour les graves cas d’allergies et offerte que sous prescription

Parlons-en des allergies! Premièrement, il ne fait aucun sens qu’une nourriture pour chiens allergiques soit faite (d’amidon) de maïs comme premier ingrédient. C’est un ingrédient dans le haut de la liste des allergènes chez le chien! Ensuite, regardez le reste de la liste et dites-moi d’où proviennent les protéines? Uniquement du maïs et des plumes. Vous croyez vraiment que c’est une bonne nutrition à offrir à un chien, lui qui est carnivore et recherche donc naturellement une alimentation contenant le plus de viande possible?

Certes, fabriquer de la farine de plumes n’est pas simple (vous le verrez plus loin). Alors pourquoi simplement remplacer un ingrédient par les plumes et laisser le reste de la recette pratiquement identique à une nourriture « régulière » de Royal Canin (c’est à dire, faite principalement de maïs)? Et si le chien était allergique au maïs ou à l’huile de poisson? En général, je constate que les gens se concentrent trop sur la protéine (viande) quand il est question d’allergies alors que la liste d’ingrédients contient des dizaines d’autres ingrédients (grains, légumes, féculents, etc.) qui peuvent tous être la source du problème de votre chien.

Surtout, ce que je déplore avec cette nourriture est qu’encore une fois, le vétérinaire traite le symptôme et non la cause du problème. À chaque semaine, des clients viennent me voir pour me dire « mon chien est très allergique, auriez-vous une nourriture pour lui », ce à quoi je réponds « Bien sûr, il est allergique à quoi »? Dans neuf cas sur dix, la personne me répond « je ne sais pas » et semble surprise de ma question, comme s’il était impossible de savoir la cause d’une allergie. C’est non seulement possible mais même relativement simple.

Je prépare actuellement un article sur les troubles d’allergies, les nourritures hypo-allergènes et vous en apprendrez plus sous peu, mais sachez qu’il existe des solutions autres que de mettre un chien sur une nourriture faite de plumes! Surtout, on ne règle pas un problème d’allergies…par la malnutrition.

Royal Canin se dit fier d’utiliser de la farine de plumes

J’ai appris l’existence de ce « nouvel » ingrédient en tombant sur une interview on ne peut plus sérieuse réalisée par le magazine Forbes avec Keith Levy, président de Royal Canin USA depuis 2012 et encore en poste aujourd’hui.

Si vous lisez l’anglais, je vous recommande la lecture de l’entrevue, disponible ici.

Cette entrevue (datant de 2013) est remplie de véritables perles d’information provenant d’un haut dirigeant de Royal Canin (le président). Je vous en cite (et traduit le plus fidèlement) les meilleurs extraits, qui étaient originalement en anglais:

« Nous avons une équipe en France qui parcours le monde pour trouver des ingrédients. Dans ce cas, c’est la farine de plumes. C’est non seulement nutritif mais peut aussi être rendu très agréable au goût pour les chiens. Les plumes sont amenées au niveau d’un simple acide aminé et n’ont donc plus aucun goût. Ensuite nous leur ajoutons une saveur pour augmenter l’intérêt du chien. Dans ce cas, nous devons être très prudents de ne pas causer de réaction allergique. C’est pourquoi ça nous a pris si longtemps (10 ans) à développer ». (Keith Levy – Président de Royal Canin USA)

En comprenant que cet ingrédient était utilisé comme engrais pour les terrains et causait des diarrhées explosives dès qu’on en mettait plus de 9% dans une nourriture, je comprends très bien pourquoi ça a pris 10 ans à développer. Eux qui aiment dire qu’ils font des études, ils ont dû en faire un nombre fou pour finir par réussir à faire manger ça à un chien sans qu’il soit malade! Finalement, j’aimerais bien voir une étude à LONG TERME faite pour ne serait-ce qu’un seul chien mangeant cette nourriture disons pour quelques années. C’est la partie qu’on ne vous parle pas quand on parle d’études: ce sont toujours des études à court terme, généralement 21 jours selon les critères de l’AAFCO. L’étude à long terme, elle est en train de se faire (plus ou moins)…avec votre chien (s’il a la malchance de manger ça)! « C’est sécuritaire jusqu’à preuve du contraire » qu’ils disent…

Pour en revenir à l’explication du président, il dit qu’on prend les plumes et les transforment tellement qu’elles n’ont plus aucun goût pour ensuite leur ajouter de la saveur (artificielle ou naturelle selon vous?). Les plumes n’ont jamais été faites pour être mangées, ce n’est pas mangeable à la base (avant transformation). Quel déchet utiliserons-nous ensuite? On fera de la nourriture pour chiens à base de vieilles sacoches ou de vieux souliers en cuir? Après tout, elles contiennent des protéines!

Monsieur Levy dit ensuite dans l’entrevue que Royal Canin utilise des protéines de soya hydrolysées dans ses nourritures et qu’ils sont « présentement en train de rechercher l’utilisation de vers de terre comme source de protéines dans leurs nourritures ». Puis il dit fièrement:

 « En utilisant des sources de protéines alternatives, nous utilisons quelque chose qui autrement se retrouverait au dépotoir ». (Keith Levy – Président de Royal Canin USA)

Donc monsieur Levy est fier d’innover au point d’utiliser des déchets comme ingrédients. Ne vous détrompez pas, je suis totalement en faveur du recyclage mais j’aimerais bien qu’on trouve une autre utilité à mes déchets que de servir d’ingrédients dans la nourriture de mon chien!

Les dangers de la farine de plumes

La farine de plumes est composée principalement de kératine insoluble avec un fort taux de cystine. Les chiens affectés par une maladie qui s’appelle la cystinurie ne peuvent pas filtrer la cystine par les reins. Avec le temps, le niveau augmente dans l’urine et se forment ensuite des cristaux, communément appelés pierres aux reins. Il est donc recommandé aux chiens souffrant de cette maladie ou aux races prédisposées à la cystinurie d’éviter les nourritures faites à base de farine de plumes. Cela dit, si vous voulez mon avis, c’est bien l’ensemble des races qui devraient éviter cet ingrédient.

De plus, une autre chose qui m’inquiète est la source de l’ingrédient. D’où proviennent les plumes contenues dans la farine de plumes? Par exemple, la majeure partie des poulets reçoivent des doses d’antibiotiques dans leur nourriture et leur eau pour augmenter leur croissance et leur permettre de survivre dans un espace restreint. Ce qui est intéressant est que ces drogues restent accumulées dans les plumes, ce qui en fait la partie idéale pour tester une liste de contaminants. C’est exactement ce qu’a fait une étude de l’université Johns Hopkins en 2012 et dont les résultats sont présentés ici. Ils ont trouvé des traces de fluoroquinolones dans 6 analyses de farines de plumes sur 10 (provenant toutes des États-Unis) alors que pourtant cet antibiotique est interdit dans la production de volaille depuis 2005 pour cause de risque pour l’humain. Voici ensuite les autres traces de contaminants que l’étude a trouvée, toujours dans des farines de plumes produites aux États-Unis: caféine, acétaminophène (Tylenol – qui traite la fièvre des volailles tout comme elle le fait pour les humains), diphenhydramine (benadryl), un anti-dépresseur (prozac) et du norgestimate (une hormone sexuelle, ingrédient de la pilule anticonceptionnelle). Imaginez ce qu’on aurait trouvé en analysant de la farine de plumes produite en Chine!

Finalement, dans une autre étude (en 2011), des traces d’arsenic ont été trouvées dans TOUS les échantillons de farine de plumes analysées.

Je ne sais pas pour vous, mais tout ceci n’est rien pour me rassurer ou me convaincre que la farine de plumes est un ingrédient que je voudrais donner à mon chien.

On fabrique ça comment de la farine de plumes?

La farine de plumes est fabriquée selon le principe d’hydrolisation qui est un processus de transformation qui inclue la cuisson à haute température, le traitement par pression de vapeur d’eau (à 140 degrés Celsius), le séchage (300 degrés Fahrenheit) et finalement le broyage. Par ce procédé, 1000kg de plumes sont transformés en près de 450kg de farine de plumes. Assez rentable comme procédé!

Voyez par vous-même la chaîne de production:

Avouez que l’innovation de Royal Canin est pas mal moins alléchante lorsqu’on voit comment c’est fait!

Revenons-en à cette entrevue faite avec le président de Royal Canin

Voici un autre passage qui m’a surpris, pour ne pas dire jeté parterre:

« Notre compagnie opère selon la conviction que les animaux sont différents des humains et ont donc des besoins nutritionnels totalement différents. Plusieurs consommateurs rejettent sur leur animal la même chose qu’ils souhaitent pour eux-mêmes. Par exemple, s’ils mangent bio, ils voudront nourrir leur animal avec des aliments biologiques. Ou bien ils veulent que leur nourriture soit belle visuellement, donc ils achèteront des croquettes de formes spéciales; ou bien une croquette dont la viande est le premier ingrédient. Chez Royal Canin nous ne focalisons pas sur les ingrédients, mais bien sur le résultat pour le chien. Nous pouvons livrer de bonnes protéines avec du soya ou d’autres ingrédients ». (Keith Levy – Président de Royal Canin USA)

Donc selon monsieur Levy, nous sommes vraiment dans l’erreur d’insister sur la qualité des ingrédients entrant dans la nourriture de notre chien ou même le fait d’avoir de la viande comme premier ingrédient. Plutôt, nous devrions nous tourner vers des « formules » faites de bonnes protéines comme…le soya…ou les plumes!

Je trouve aussi très drôle qu’il parle de forme de croquettes spéciales, alors que c’est justement sa compagnie qui bâtit sa stratégie marketing autour du fait qu’ils étudient chaque race afin de développer une forme de croquette parfaitement adaptée.

Finalement, il croit aussi que nous devrions nous attarder plus aux résultats et moins aux ingrédients. Et bien monsieur Levy, parlons-en des résultats:

« C’est justement ces ingrédients de mauvaise qualité (non humaine) et biologiquement inappropriés qui ont créés les nombreux problèmes de santé que traitent les vétérinaires chaque jour que sont la malabsorption des nutriments, la mal digestion et la déficience nutritionnelle qui causent l’obésité (53% des chiens en souffrent), les dysfonctions métaboliques, organiques et celles du système immunitaire causant le cancer et les maladies auto-immunes ». (Dr Karen Becker, vétérinaire de renommée mondiale)

Ensuite, monsieur Levy nous dit à quel point pour sa compagnie, des termes comme organiques sont « sans importance » et que:

« Un grand danois a un système digestif complètement différent d’un yorkshire. Nous offrons des nourritures conçues pour les besoins spécifiques de l’animal et alors que les autres compagnies épurent leurs lignes de produit, nous en ajoutons. Seulement dans notre ligne vétérinaire, nous avons environ 110 formules différentes ». (Keith Levy – Président de Royal Canin USA)

Donc pour lui un grand danois a un système digestif complètement différent d’un yorkshire? Dans ce cas, un de nous deux va devoir réviser ses notions d’anatomie car la dernière fois que j’ai vérifié, l’ensemble des races de chiens avaient exactement le même système digestif, à l’exception de la taille qui est proportionnellement liée à la grosseur du chien, tout comme il l’est chez l’humain.

De plus, de le voir se vanter d’avoir 110 produits dans une seule des trois lignes de produits offertes par sa compagnie me donne l’impression que monsieur le président passe beaucoup trop de son temps au département marketing. Il ajoute que: « Avec autant de choix, nous créons une histoire qui sera très difficile à dupliquer par les compétiteurs ». Donc il se réjouirait de rendre les choses difficiles pour ses compétiteurs? Qu’en est-il de participer à offrir aux chiens une meilleure santé? Pourquoi quand je l’écoute, j’ai l’impression qu’on parle d’un business de crayons et non de santé ou de qualité de vie d’un membre de la famille qu’est le chien?

Finalement, sa volonté d’avoir tellement de différents produits dans le but de « créer une histoire », c’est un peu comme si je vous disais qu’au supermarché il existait une boite de céréales faite expressément pour les femmes blondes de 35 ans en léger surpoids, enceintes de leur 2e enfant et natives de Drummondville. Vous voyez, en choisissant une des 110 formules vétérinaires, c’est exactement ce que nous faisons pour notre chien! Nous sommes tellement heureux (à tort) de lire que la description sur le sac ressemble à notre chien (par la race ou le problème de santé) que nous oublions complètement de regarder la liste des ingrédients. 

M. Levy nous dit aussi que:

« Très peu de marques sont plus dispendieuses que Royal Canin » (Keith Levy – Président de Royal Canin USA)

Donc pour résumer sa pensée:

Royal Canin fabrique des produits parmi les plus dispendieux sur le marché en ne tenant pas compte des ingrédients tout en utilisant des déchets qui autrement se retrouveraient au dépotoir.

Wow…belle philosophie de compagnie!

Conclusion

Cette entrevue avec le président de Royal Canin m’a vraiment confirmée à quel point nous voyons la santé du chien de façons différentes et surtout, permis de comprendre l’information véhiculée aux vétérinaires et techniciennes en santé animale par ces grandes compagnies, qui adhèrent (malheureusement pour nos chiens) à ce discours.

Je ne sais pas pour vous mais pour ce qui est de ma part, les déchets (peu importe provenant de quelle industrie) ça va dans un dépotoir et non dans la nourriture de mon chien!

 

 


Bibliographie:

 

Dog Food Made From Feathers: A Win-Win for Royal Canin

Trash to Cash – Feather Meal and Pet Food Ingredients

Farine de plumes – définition

Gaz à effet de serre : CO2 ou méthane, quel est le pire ?

Natural Health for Dogs & Cats – Dr Richard H. Pitcairn

Royal Canin: Anallergénique (français)

Royal Canin: Anallergénique (anglais)

Consumers affairs: Royal Canin

Keith Levy – LinkedIn profile

Crazy or Common? Pet Food Companies Using Feather Meal in Food

Waste not, want not? Poultry “feather meal” as another source of antibiotics in feed

Fluoroquinolones

Feather Meal: A Previously Unrecognized Route for Reentry into the Food Supply of Multiple Pharmaceuticals and Personal Care Products

Arsenic species in poultry feather meal

Processing of feather meal

Feather Meal: Say No to This Expensive Pet Food – It’s Weirder Than You Can Imagine

The Dangers of Genetically Modified Ingredients in Pet Food

Martin Letendre

25 comments

  • Bonjour j’aimerais beaucoup voir votre article sur les chiens allergiques, je ne sais pas où je pourrai la trouver lorsqu’il sera publié ? Merci pour cet article intéressant.

    • L’article sera disponible ici sur le blog et aussi sur ma page facebook.

      Vous pouvez aussi vous inscrire sur le blog pour recevoir tous les futurs articles par courriel.

      • Rectification au sujet de :  » les producteurs de volaille font donc des pieds et des mains pour repasser leurs plumes à l’autre industrie »

        Attention, les producteurs de volaille ne sont pas à monter du doigt dans cette affaire. Les poulets sortent des poulaillers en vie. Le problème de disposition des plumes apparaît à l’abattoir.

        Il est important d’éviter l’enfouissement des résidus organique. Cela crée du méthane, un gaz qui augmente 21 fois plus les gaz à effet de serre que le CO2, et qui dérègle notre climat ; un autre important problème auquel il faut s’attaquer. L’utilisation des plumes dans la fabrication d’engrais m’apparaît être une belle solution.

        Je crois également que le message gagnerait en crédibilité sans la rancoeur que l’on ressent dans certains passages .

        • Merci pour votre commentaire!

          Vous avez totalement raison que dans les faits, le problème vient des abattoirs et non des producteurs de volaille. L’article a été précisé en ce sens, avec l’ajout du point sur le méthane.

          Pour ce qui est de la rancoeur que vous lisez, c’est en fait une passion pour la santé de nos chiens et le refus que l’industrie de leur alimentation serve uniquement à utiliser nos déchets. Mais surtout, ce qui me choque le plus est qu’on leur vende un produit bas de gamme pour le prix du haut de gamme. C’est un des seul milieu où le prix payé pour un produit n’a rien à voir avec la qualité du produit en soi.

          Au plaisir

  • Bonjour, j’ai trouvé l’article très intéressant étant donné que je nourris mon bouledogue anglais depuis 3 ans avec cette nourriture. Il me fait des réactions allergiques à beaucoups d’aluments: poulet, porc, bœuf. J’ai essayé le cru, acana, origen et une sorte hollistique à base de kangourou avant de me tourner vers ÇA. Mais il est vrai qu’il ne me fait beaucoup moins de réactions avec cette mauvaise nourriture. Auriez-vous une autre alternative à me proposer? Je ne sais pas exactement à quoi il est allergique. Merci!

    • Faites le test d’allergies Nutriscan et vous saurez exactement quelles sont ses allergies et intolérances. C’est le seul test fiable sur le marché et il n’est pas offert chez le vétérinaire.

        • En fait, ce que nous appelons des allergies sont en réalité des intolérances! Une réaction allergique chez votre chien le ferait enfler comme lorsqu’un humain mange des arachides (s’il est allergique).

          Bref, ces tests sont la meilleure chose à faire pour votre chien!

      • Cette nourriture est excellente madame, la seule chose que vous pourriez faire de plus est un test d’allergie hypodermique pour découvrir à quoi il est allergique, mais continuer une diète hypoallergène est toujours recommandée puisque vous réduisez au maximum les allergènes donnés à l’animal. Par la suite vous devrez commander des vaccins de désensibilisation pour votre chien. Bonne continuation!

        • Faux. Cette façon de faire (tu es technicienne en santé animale à quelle clinique Vanessa pour avoir ce discours?) tente de contrôler les symptômes au lieu de trouver la source du problème.

          Et pourquoi recommander un test d’allergie hypodermique, alors que c’est le moins précis? Connais-tu les autres tests disponibles sur le marché?

          Des vaccins de désensibilisation? Tu peux me donner des exemple? ça m’intéresse!

  • Je suis technicien en santé animale certifié et je tiens à intervenir, malgré que je suis persuadé que mon commentaire sera filtré et supprimé pour que personne ne le voit et ne connaisse la vérité. Cet article est garni de désinformation et de pseudoscience. Avant de rédiger de tels propos, commencez par faire un travail de recherchiste adéquat en contactant les somités en science de la nutrition animale pour avoir leur avis. Un simple courriel ou appel à Dr Younes Chorfi de la faculté de médecine vétérinaire de St-Hyacinthe vous aurait suffit pour avoir toutes les informations à jour et vraies sur le sujet.
    Encore une preuve que trop de gens s’improvise « spécialiste » dans le domaine de la santé animale, au grand malheur des animaux.

    • Bonjour Francis,

      Comme tu vois, ton commentaire est publié. J’ai laissé passer le temps des fêtes avant de le publier parce qu’il était prévu que je rencontre dans un souper une connaissance commune que nous avons et je ne voulais pas ajouter d’huile sur le feu…

      Tu as le droit d’être en désaccord avec mon article, autant que j’ai le droit d’être en désaccord avec le ton blessant et accusateur de ton message.

      À vrai dire, je m’attendais à de fortes réactions des TSA (techniciens en santé animale) comme toi suite à la publication de l’article…et puis il n’y a rien eu! Je te félicite donc d’être le premier à m’exprimer ton désaccord. Faut croire que les autres TSA ne savaient pas ce qu’était réellement la farine de plumes ou bien sont un peu gênés qu’on montre au grand jour l’historique d’utilisation et de fabrication de cet ingrédient. J’avoue que c’est un ingrédient assez difficile à défendre…

      Donc, tu considères la farine de plumes comme un ingrédient de qualité? Pourrais-tu m’en parler plus? Quelle est sont effet sur le microbiome versus l’apport en macronutriments et micronutriments? Sur quels bénéfices aie-je passé tout droit dans mon article?

      Comme tu vois, j’ai de l’ouverture face à tes propos ou tes connaissances, alors que toi tu ne fais que te braquer, brandir ta certification et utiliser des mots blessants comme « pseudoscience, désinformation et improvisation ». De mon côté, je travaille pour améliorer le sort des animaux qui avouons-le, n’ont jamais eu autant de problèmes que de nos jours et si tu peux m’apprendre quelque chose, alors go, je t’écoute! Comment l’utilisation de plumes peut aider à obtenir une meilleure nutrition chez le chien? Es-tu en accord avec l’ensemble des propos du président de Royal Canin cités dans l’article?

      Tu parles de désinformation par quelqu’un (moi) que tu qualifies de non spécialiste…mais pourtant le gros de mon article est basé sur les propos de Dre Karen Becker…une vétérinaire! Serais-tu en train de dire qu’elle est dans le champs, elle qui oui est une sommité dans son domaine, publiée mondialement?

      Tu as toute mon attention pour m’apprendre des choses. Après tout, tu es un technicien en santé animale certifié, comme tu le dis si bien.

      au plaisir!

  • Votre article est totalement de mauvaise foi. Les chiens sur la nourriture anallergenique ont souvent essayé d’autres sortes avant et sont souvent déjà médicamentés afin de diminuer leurs symptômes. C’est une nourriture très efficace malgré le ramassis de conneries que vous avez dit. Et oui effectivement un yorkshire est différent d’un danois. Les petites races de chiens versus les grandes n’ont pas les mêmes problèmes de santé en général. Les pierres dans la vessie, l’arthrose et autres problèmes de santé sont très souvent spécifiques de races (de grosseur). Il y a de bons éléments dans votre article, mais également une mauvaise foi à grande échelle.

    • Vous êtes TSA dans quelle clinique pour défendre ce type de nourriture? Vous croyez vraiment que la farine de plumes est un ingrédient de qualité?

      Vous avouez vous-même tout le problème du milieu vétérinaire: vous diminuez les symptômes (par la médication) au lieu de chercher la cause du problème, soit l’aliment précis qui cause la problématique! Traitez le problème à la source au lieu de diminuer l’inconfort avec des produits chimiques.

      Concernant la différence en yorkshire et danois, le président de Royal Canin disait que les deux races avaient du SYSTÈME DIGESTIF totalement différent. Est-ce que vous êtes d’accord avec lui? On ne parle pas ici de problèmes de santé reliés à la race. Je vous invite à relire l’article si ce n’est pas clair pour vous.

  • Bonjour Martin, je viens d’adoptée à SPA une femelle croisée Border Collie-Labrador de 11 mois. Elle venait tout juste de se remettre d’une infection urinaire et comme il y avait présence de cristaux ils m’ont conseillé de la mettre à vie sur une nourriture urinaire,
    J’ai acheté chez mon vétérinaire la Royal canin urinaire SD.
    Mais après avoir lu ton article je lis les ingrédients et je vois farine de sous produits de volaille.
    J’aimerais que tu me conseilles une bonne nourriture pour elle pour lui aider contre ses infections urinaires également.
    Merci

    • Bonjour Francine,

      Les nourritures urinaires sont un autre grand fléau de cette industrie. Un chien a des troubles urinaires principalement car sa nourriture manque d’humidité. Il ne fait donc aucun sens de le mettre sur une croquette urinaire, qui n’a rien de plus humide que n’importe quelle autre croquette. Ce qu’il y a pour aider les troubles urinaires dans le sac qu’on t’a conseillé: du SEL! Leur philosophie est que le sel va faire boire plus le chien…mais de ce que je sache, le sel ça déshydrate!

      Ce que je recommanderais serait une diète commerciale faite de viande fraîche (crue) congelée, où vous aurez 70% d’humidité comparé au maigre 10% contenu dans une croquette. En deuxième place, une nourriture en conserves pourrait aussi faire l’affaire mais sera probablement plus dispendieux à la longue.

      • Seul la nourriture hypoallergene est fait a base de farine de plumes qui est une très bonne source de proteine. Ce qui est écrit est simplement des connerie. Faut pas se fier sur tout les article qu’on voit sur internet.

        • Une très bonne source de protéines? Si c’est le cas, pourquoi n’en mangez-vous pas? 🙂

          Vous travaillez dans quelle clinique vétérinaire pour défendre un si mauvais produit? Quand on dit que même les TSA ne sont pas montées aux barricades suite à mon article, c’est signe qu’un moment donné, il faut s’avouer que les plumes, c’est pas top comme ingrédient!

  • Moi je n’ai qu’une chose à dire félicitation ! Enfin des gens qui se reveillent de la merde que l’industrie veux faire manger à nos animaux. Mes parents et grand parents avaient des chiens ils mangeaient de la viande des os des légumes etc et ils ont jamais eu de problème et ont vécu de longue année en très bonne santé (18 ans pour un terre neuve c’est rare d’apres le vrai vétérinaire que l’on avait qui se refusait à vendre ces merdes au gens) alors arrêtons de filer nos déchets à nos chiens ils méritent la même qualité de nutrition que nous , est ce que vous mangeriez de la farine de plume mélanger à du maïs et des ajout de complément ? Moi non !

    Encore merci à vous !

  • Bonjour,
    J’ai trouvé votre article très intéressant et j’aurais souhaité avoir des conseils à propos d’un chien diabétique.
    Bien cordialement

    • Venez me rencontrer en personne pour une consultation. Ça me fera plaisir de répondre à vos questions.

  • Bonjour,

    J utilise cette marque pour mon rotweiller qui est allergique à toutes les autres croquettes . Il fait des otites depuis cette bouffe qui coûte très cher il n en faut plus . Je me suis attardé aux ingrédients et tombe sur votre article qui me jette par terre . Mes questions sont que puis je lui donne d autres? Et bébé jusqu’à 4 mois il a mangé de la bouffe cru que l éleveur nous avait conseiller alors que doit t on donne à nos chiens ???? Merci j attends votre réponse avec empressement !

    • La nourriture crue réglerait fort possiblement votre problème. J’ai énormément de clients dans votre situation qui sont passé par ce chemin avec grand succès.

      L’autre option serait de faire un test d’allergies pour trouver exactement à quoi votre chien est allergique. Le seul test que je recommande est le Nutriscan et il n’est PAS vendu par les vétérinaires.

Catégories

Abonnement